Incendie de véhicules de la gendarmerie à Pornic : un homme de 21 ans placé en détention provisoire

Un homme de 21 ans a été conduit ce vendredi matin devant le parquet de Saint-Nazaire qui a requis sa mise en examen dans le cadre de l'enquête concernant l'incendie de véhicules appartenant à deux gendarmeries de Loire-Atlantique, a-t-on appris auprès du parquet.

© C.François France Televisions
L'identification de l'auteur présumé a pu se faire "grâce à des recoupements visuels mais surtout scientifiques, car on a de l'ADN", a déclaré à l'AFP Sylvie Canovas-Lagarde, procureure de la République de Saint-Nazaire.
           
Dans la nuit de dimanche à lundi, à Pornic, deux véhicules de gendarmerie ont été incendiés et un bâtiment administratif a également été noirci par un incendie qui a eu lieu vers 03 heures du matin.

Il y a deux mois et demi, dans la nuit du 9  au 10 mai, sur le parking de la caserne de Saint-Brévin-les-Pins, commune proche de Pornic, 4 véhicules avaient également pris feu.
           
"On a fait une jonction des procédures du 10 mai 2020 de Saint-Brévin et la procédure du 27 juillet de Pornic", a indiqué Sylvie Canovas-Lagarde.
           
Le parquet a ouvert une information judiciaire et a requis la mise en examen du jeune homme pour "destruction par incendie, mise en danger de la vie d'autrui et intrusion dans une enceinte militaire", a-t-elle précisé.
           
L'homme, "qui ne donne aucune explication à ses gestes", conteste les faits, selon la procureure.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter