Les services de la ville de Saint-Brevin-les-Pins, cibles d'une cyberattaque

Les cyberattaques sont malheureusement courantes dans les services publics autant que dans les entreprises privées. Dernière en date, la mairie de Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique.

Décidément, l'actualité s'acharne sur la petite commune balnéaire de Saint-Brevin-les-Pins, au sud de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique.

Au cœur d'une polémique après les menaces et agressions qui ont conduit son maire à démissionner, suscitant une marche de soutien ce mercredi qui a rassemblé 2 000 personnes, la commune a été, le même jour, la cible d'une cyberattaque.

Sur son site internet, la ville fait savoir qu'elle a subi cette attaque mercredi matin.

"En lien avec l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’information et l’Etat, peut-on lire, les équipes sont mobilisées pour permettre les investigations et les analyses afin de redémarrer les serveurs en toute sécurité."

Contacté, Fabien Roussel, le directeur général des services de la commune, confirme que le service informatique a signalé l'attaque ce mercredi matin et que tout a été coupé par mesure de sécurité en début d'après-midi. 

Une première à Saint-Brevin-les-Pins

"Les téléphones sont coupés, dit Fabien Roussel, les documents présents dans le serveur ne sont pas consultables et les liaisons avec les imprimantes inutilisables."

À sa connaissance, c'est la première fois que la commune est la cible d'une telle attaque.

La messagerie est hors service ainsi que le téléphone, hormis le standard. 

La mairie fait savoir qu'elle tiendra les administrés au courant des suites de cette panne sur son site. Pour l'instant, il n'y a "aucune visibilité" sur une prochaine reprise des outils informatiques.