Saint-Nazaire : le paquebot MSC Virtuosa part pour trois jours d’essais en mer

Le MSC Virtuosa, dernier né des Chantiers de l’Atlantique, prend la mer ce mercredi pour quelques jours au large. Au programme, une batterie de tests. Le paquebot doit être livré à l’armateur italo-suisse en mars 2021.

 

Le MSC Virtuosa quitte le port de Saint-Nazaire, le 16 septembre 2020, pour une série d'essais en mer
Le MSC Virtuosa quitte le port de Saint-Nazaire, le 16 septembre 2020, pour une série d'essais en mer © France Televisions - Cyril Dudon
C'est de nouveau un beau spectacle dans le port de Saint-Nazaire. Le MSC Virtuosa prend la mer ce mercredi 16 pour une série d'essais en mer.
Le MSC Virtuosa quitte le port de Saint-Nazaire, le 16 septembre 2020, pour une série d'essais en mer
Le MSC Virtuosa quitte le port de Saint-Nazaire, le 16 septembre 2020, pour une série d'essais en mer © France Televisions - Cyril Dudon
 

331 mètres de long, 2 440 cabines et 6 334 passagers 

Long de 331 mètres, large de 43 mètres, comptant 2440 cabines, le paquebot pourra accueillir 6 334 passagers et 1 704 membres d’équipage.

La manœuvre a débuté mercredi en tout début d'après-midi avec les pilotes de Loire et les remorqueurs. La sortie définitive en Loire est programmée à la marée haute de 17h.

Pendant ces trois jours de navigation en mer , le MSC Virtuosa va subir une batterie de tests.
 

Des essais en mer entre Saint-Nazaire, Noirmoutier et Quiberon

A bord, les ingénieurs et les techniciens vont vérifier les performances du paquebot, notamment sa motorisation, sa vitesse, les vibrations, sa tenue en mer. Ces essais en mer servent aussi à obtenir les certificats de sécurité.

Les tests se feront entre Saint-Nazaire, Noirmoutier et Quiberon.

Le paquebot sera de retour au port samedi soir. Mais ces horaires peuvent être modifiés suivant l’évolution de la météo.

La livraison de ce nouveau navire de croisière est prévue en mars prochain à l’armateur italo-suisse MSC Croisières. Sa construction a débuté aux Chantiers de l'Atlantique fin février 2019. Il sera l'un des plus gros paquebots d'Europe. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature chantiers de l'atlantique économie transports transports maritimes