Angers : le quartier de La Roseraie achève sa rénovation urbaine

Le quartier de la Roseraie à Angers a fait l'objet d'une rénovation urbaine sur 15 ans / © France 3 Pays de la Loire
Le quartier de la Roseraie à Angers a fait l'objet d'une rénovation urbaine sur 15 ans / © France 3 Pays de la Loire

21 quartiers de villes des Pays de la Loire vont bénéficier de financement pour des travaux de rénovation. Retour dans un quartier angevin, La Roseraie, qui a profité de ce type de subventions il y a une quinzaine d'années.
 

Par DL avec Eric Aubron

La décision a été actée lundi à Angers par le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard. Le quartier de la Roseraie a profité de ce type de subventions il y a une quinzaine d'années. Sur place, certains habitants n'ont pas vu le grand changement promis.
 

Des habitants sceptiques



La place Jean XXIII se présente comme le coeur du quartier
de La Roseraie à Angers. Sa rénovation est le dernier élément du réaménagement engagé par la ville il y a près de 15 ans.

Pour autant, cet environnement imaginé comme plus convivial, ne semble pas véritablement changer le quotidien des riverains. Une habitante retraitée espère que "cela va rester propre" tandis qu'une autre dame ne se fait pas d'illusion et déclare que "c'est de l'argent foutu en l'air". Pour ce jeune rencontré sur la place cette opération urbaine n'est qu'"un cache-misère".

Pourtant, afin d'ouvrir davantage ce quartier populaire sur le reste de la ville, des milliers de logements ont été reconstruits ou réhabilités. Ce vaste chantier a été mené de front avec la construction de la première ligne de tramway. L'adjointe au Maire, Michelle Moreau estime que "la rénovation est une réussite, elle a modernisé le quartier" mais reconnaît que "sur la mixité sociale, on peut et on doit faire encore mieux, notamment au niveau de l'école et des commerces".


Le privé à la rescousse



Sur la forme pourtant, des bailleurs sociaux en ont profité pour repenser certains usages, avec par exemple des façades d'immeubles différenciées les unes des autres.

Chose nouvelle, certains promoteurs privés se sont aventurés dans ce quartier jugé difficile et ont décidé d'investir en construisant des collectifs. C'est le cas de la société Angers Loire Habitat.. "Cette rénovation urbaine est duplicable dans les autres quartiers de la ville", explique Nicolas Romé, son directeur du développement.

Près de 500 millions d'euros ont été investis dans cinq quartiers d'Angers. Auxquels s'ajouteront bientôt 400 millions supplémentaires pour la transformation de l'habitat à Belle-Beille et Monplaisir.

► Le reportage de notre rédaction
la roseraie angers, france 3

Sur le même sujet

Les + Lus