Biopole à Angers : Vinci devra verser 6,3 millions d'euros

Joel Bigot et Christophe Béchu lors de leurconférence de presse du 6 septembre 2016 / © Olivier Quentin - France 3 Pays de la Loire
Joel Bigot et Christophe Béchu lors de leurconférence de presse du 6 septembre 2016 / © Olivier Quentin - France 3 Pays de la Loire

Un accord a été trouvé entre Angers Loire Métropole et Vinci, le constructeur de Biopole, l'ancienne usine de déchets de la communauté urbaine angevine.

Par Fabienne Béranger

Vinci versera 6,3 millions d'Euros à Angers Loire Métropole pour préjudice et réindustrialisation du site. C'est ce qu'ont officiellement anoncé ce mardi matin, Christophe Béchu, président d'Angers Loire Métropole, et Joël Bigot son vice-président.
Joel Bigot et Christophe Béchu lors de leur conférence de presse le 6 septembre 2016 / © Fred Grunchec, France 3 Pays de la Loire
Joel Bigot et Christophe Béchu lors de leur conférence de presse le 6 septembre 2016 / © Fred Grunchec, France 3 Pays de la Loire
Suite à de multiples dysfonctionnements, l'activité de l'usine Biopole, basée à Saint-Barthémy d'Anjou, avait été stoppée en avril 2015.
Angers Loire métropole avait  voté son arrêt définitif. À l'époque, on parlait alors d'une perte sèche comprise entre 60 et 70 millions d'euros.
En août dernier, l'usine avait également été la proie d'un incendie spectaculaire.

Pour Angers Loire Métropole, Biopole a en fait été "un échec industriel et environnemental" ayant eu " des conséquences financières lourdes". Mis en service en avril 2011, Biopole n'a pas tenu ses promesses tant sur le plan technique que sur le plan financier.
Reste maintenant à définir l'avenir du site et de ses 11 000 m² inutilisés. Angers Loire Métropole doit également régler le contentieux avec Vinci Environnement.

ITV de Chrsitophe Béchu à propos de Biopole
Christophe Béchu à propos de Biopole
Un accord a été trouvé entre Angers Loire Métropole et Vinci, le constructeur de Biopole, l'ancienne usine de déchets de la communauté urbaine angevine. - France 3 Pays de la Loire - O Quentin, F Grunchec, C Mijeon

Une partie du matériel actuellement sur le site serait revendue. L'outil de méthanisation pourrait être revendu à des investisseurs espagnols ou portugais.
Un appel d'offres va être lancéen vue de la réindustrialisation du site. Biopole deviendrait un grand centre de tri des déchets pour les agglomérations d'Angers et Saumur.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus