• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Festival BD d'Angoulême : l'Angevin Marc-Antoine Mathieu dans la sélection officielle avec son album “Otto, l'homme réécrit”

© Delcourt / Mathieu
© Delcourt / Mathieu

Le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême se tiendra du 26 au 29 janvier. Parmi la quarantaine d'albums sélectionnés pour la compétition officielle figure le dernier livre de Marc-Antoine Mathieu, "Otto, l'homme réécrit", une vertigineuse quête intérieure...

Par Eric Guillaud

Il fait partie des auteurs de BD les plus imaginatifs, les plus novateurs de ces 25 dernières années. Avec sa série "Julius Corentin Acquefaques" lancée au début des années 1990, Marc-Antoine Mathieu a exploré le médium bande dessinée dans toutes ses dimensions, repoussant toujours ses limites, surprenant à chaque fois le lecteur et en même temps compliquant la tâche de l'éditeur avec, ici, une case en moins, là, une spirale de papier...

Dès le premier album de la série, "L'Origine", Marc-Antoine Mathieu est repéré par ses pairs qui le récompensent d'un Alph-Art Coup de Coeur à Angoulême en 1991. Son univers est déjà bien installé, kafkaïen à souhait, son approche narrative résolument innovante et dépoussiérante, son dessin très appliqué, efficace, au service du texte, du concept, de la réflexion, comme il l'explique lui-même. "Le Processus", troisième opus de la série reçut le prix de la meilleure histoire, toujours à Angoulême, en 1994.
© Delcourt / Mathieu
© Delcourt / Mathieu

La série "Julius Corentin Acquefaques" compte aujourd'hui six albums avec, à chaque fois, des expérimentations narratives surprenantes, ici, l'apparition de la couleur, là un récit sans héros et sans histoire, ailleurs, une histoire qui commence où elle s'arrête et vice versa.

Cette fois, Marc-Antoine Mathieu est sélectionné non pas pour un album de la série "Julius Corentin Acquefaques" mais pour un one-shot intitulé "Otto, l'homme réécrit", paru en octobre 2016 aux éditions Delcourt. Dans ce récit, l'auteur se pose, nous pose, une question essentielle : pourquoi sommes-nous celui que nous sommes?
Incursion : Portrait de Marc Antoine Mathieu
Soixante-douze pages au format à l'italienne, en noir et blanc, autour d'un artiste performeur, Otto, qui hérite un beau jour de ses parents d'une malle contenant des cahiers, des notes, des dessins ainsi que des documents photo, audio et vidéo relatant avec minutie les 7 premières années de sa vie. Otto s'y plonge sans retenue pendant des mois, des années, pour comprendre l'homme qu'il est devenu aujourd'hui, une véritable quête intérieure.

Peut-être moins faciles d'accès que la série "Julius Corentin Acquefeques", les one-shots de Marc-Antoine Mathieu abordent des thématiques parfois complexes, toujours essentielles, comme Dieu, la création, l'information ou l'intime avec ici, une approche philosophique et psychologique d'un homme à la découverte lui-même.

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus