Maine et Loire : la maison d'édition d'Alain Rey condamnée pour avoir copié un auteur angevin

Dictionnaire des mots français d'origine arabe, accompagné d'une anthologie de 400 textes littéraires, de Rabelais à Houellebecq de Salah Guemriche. / © Editions du Seuil
Dictionnaire des mots français d'origine arabe, accompagné d'une anthologie de 400 textes littéraires, de Rabelais à Houellebecq de Salah Guemriche. / © Editions du Seuil

Un auteur installé à Angers a vu son œuvre largement "parasitée" par l'écrivain Alain Rey. Le travail de Salah Guemriche "Dictionnaire des mots français d'origine arabe" s'est retrouvé copié dans une œuvre postérieure du spécialiste de la langue française. Illégal a dit le TGI de Paris !

Par Olivier Quentin

En terme juridique on ne parle pas vraiment de plagiat mais de parasitage.

Et là, on est dans un gros parasitage ! 130 mots présents dans le "Dictionnaire des mots français d'origine arabe" de Salah Guemriche se retrouvent dans le "Voyage des mots : de l'Orient arabe et persan vers la langue française" d'Alain Rey. 

Salah Gemriche, auteur algérien installé à Angers avait publié aux éditions du Seuil en 2007 ses recherches sur les mots arabes tombés dans le langage courant de la langue française, comme magasin, pyjama, ou sirop. 
 

Quatre ans de travail


En tout, 400 mots dont on apprenait ainsi l'origine arabe, persane ou turque. Le dictionnaire est le résultat de quatre ans de travail.

2013, soit six ans plus tard, les éditions Trédaniel sortent un ouvrage similaire mais sous la plume du célèbre linguiste et lexicographe français Alain Rey. 

Il n'a pas fallu longtemps à Salah Guemriche pour se rendre compte que son propre travail avait été pompé.
 

"actes fautifs de parasitisme"

Certes, Alain Rey cite Salah Guemriche mais le Tribunal de Grande Instance de Paris a estimé qu'il y avait quand même des "actes fautifs de parasitisme", autrement dit que la reproduction même sourcée du travail de Salah Guemriche avait porté préjudice à l'auteur. 

En conséquence, il a condamné la maison d'édition Trédaniel à verser 10 000 € à Salah Guemriche.

"Le tribunal n'a pas reconnu l'atteinte au droit moral explique-t-on au cabinet parisien Pierrat et Associés qui défendait Salah Guemriche du fait que son nom était cité dans l'ouvrage d'Alain Rey mais cette décision a fait reconnaître son travail d'auteur."

Le "Dictionnaire des mots français d'origine arabe" a été réédité en format poche en 2015.
 

Sur le même sujet

Les + Lus