La société de Mickaël Juret est condamnée pour des faits de harcèlement sexuel. Quel avenir pour le président des Ducs d'Angers?

La société Prim’Habitat de Mickaël Juret a été définitivement condamnée par la Cour de cassation pour des faits de harcèlement sexuel remontant à 2016. L'avenir de Mickaël Juret, président des Ducs d'Angers, le club de hockey, s'assombrit.

Les faits de harcèlement sexuel pour lesquels l'entreprise de Mickaël Juret, Prim’Habitat, vient d'être condamnée remonte à 2016. Condamné par les Prud'hommes le 12 avril 2018 à verser 22 000 euros à une salariée de sa société, le chef d'entreprise et président du club de hockey, les Ducs d'Angers, avait fait appel. Débouté, il s'était pourvu en cassation.

Ce 15 février 2023, la Cour de cassation a confirmé la décision de la Cour d’appel d’Angers et condamné l'entreprise pour les faits de harcèlement sexuel commis par son gérant, Michaël Juret. Elle devra s’acquitter de plus de 35 000€ de dommages et intérêts à la victime, une ancienne salariée de l'entreprise.

La Cour d'appel avait jugé que "rien ne permet de justifier le comportement de M. Juret à l’égard de [sa salariée] alors qu'il a tout mis en œuvre pour créer une intimité physique avec elle dans le but d'obtenir des faveurs sexuelles", rappelle dans un communiqué le collectif féministe Les Lanternes 49.

Vers une mise en retrait ?

Le collectif demande que cette décision soit suivie d’effets, notamment par la mise en retrait de Mickaël Juret de ses responsabilités au sein du club. 

Les Lanternes 49 demandent également "que la Ville d’Angers suspende tout soutien politique et financier à la SA des Ducs, dans l’attente de prises de décisions fermes et sans ambiguïté à l’égard de son président."

Partenaire du club de hockey, la ville a également réagit par un communiqué. "La condamnation définitive de la société de monsieur Michaël Juret : Prim’Habitat rejaillit immanquablement sur l'homme qui est aussi le président des Ducs d'Angers".

Sans réclamer ouvertement son départ du club, la ville le guide sûrement vers le chemin du retrait. "Monsieur Michaël Juret est, nous n'en doutons pas, un homme de décision. Nous espérons qu'il prendra dans les jours à venir celle qui préserve l'intérêt du club, des joueurs et des Angevins", poursuit le communiqué.

L'avenir de Mickaël Juret et le périmètre de ses responsabilités au sein du club se joueront sans nul doute lors du prochain conseil d'Administration prévu la semaine prochaine. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité