Angers : de nouveau accusé de harcèlement sexuel, le président des Ducs se met "en retrait"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Béranger

Michaël Juret, le président des Ducs d'Angers, a annoncé se "mettre en retrait immédiatement" de son poste. Il se dit "accablé par une cabale organisée tant sur le plan médiatique que judiciaire."

Le 12 avril dernier, Michaël Juret était condamné par les Prud'hommes à verser 22 000 euros à une salariée de sa société Prim'habitat, décision contre laquelle il a fait appel.
Une nouvelle plainte pour harcèlement sexuel ayant été déposé contre lui, le président des Ducs d'Angers a choisi de démissionner de ce poste "dans l’attente de l’évolution de ces dossiers, afin de pouvoir mettre toute l’énergie nécessaire dans la défense de la vérité.""

"Il m’est dit que mon entourage fait l’objet de sollicitations de plus en plus appuyées pour m’enfoncer davantage et ruiner mon image",  explique Michaël Juret dans un communiqué, qui poursuit, "je suis décidé à me battre bec et ongles pour faire triompher la vérité. Je n’ignore pas pour autant que ces rumeurs brouillent l’image d’un club auquel je suis viscéralement attaché et que je crois avoir contribué à sauver et faire grandir. En effet depuis plus de 12 ans, je me suis investi sans compter et je suis fier du travail accompli."

Le président des Ducs d'Angers a décidé de se "mettre en retrait immédiatement de (son) poste de Président dans l’attente de l’évolution de ces dossiers, afin de pouvoir mettre toute l’énergie nécessaire dans la défense de la vérité."
En attendant, Michaël Juret a confié la présidence du club aux trois directeurs généraux délégués de la SA Les Ducs d'Angers, Stéphane Martinez, François Chollet et Thierry Maerte.