Victorieux 2-1 contre Bordeaux, le SCO accède au dernier carré de la Coupe de France

Publié le Mis à jour le

Le SCO d'Angers s'est imposé 2 à 1 face aux Girondins de Bordeaux, mercredi 5 avril, pour les quarts de finale de la Coupe de France. Une rencontre nerveuse où les occasions n'ont pas manqué.

Dans un stade survolté, fraîchement rebaptisé stade Raymond-Kopa en l'honneur du joueur légendaire décédé en mars, Angevins et Girondins ont débuté la rencontre sur les chapeaux de roue. Les Noir et Blancs entrent d'emblée dans le match et imposent leur rythme à Bordeaux, bien plus terne. 

Après un coup franc sans succès, le compteur s'ouvre rapidement pour Angers. Lancé sur le côté droit, Pepe surprend la défense girondine par sa rapidité et, aidé par Diedhou, centre pour Kévin Bérigaud qui envoie le ballon dans les filets, juste devant Carraso (1-0, 8').



Le SCO, décidément très vif, manque de doubler la mise quelques minutes plus tard. Parti en contre-attaque, Diedhou trompe Lewsuk et se retrouve face à Carraso dans la surface. Le portier parvient néanmoins à parer.

Feiblards en ce début de période, les Girondins reprennent finalement leurs esprits. Une magnifique passe en profondeur d'Ounas perce la défense andégave et sert Sankharé, à la limite du hors-jeu. Démarqué, face à Letellier, il ajuste et égalise (1-1, 18').



Après la sortie de Martinez sur blessure et une faute les Girondins confirment leur forme, plutôt dissimulée à l'entame du match. Les centres d'Ounas et la tête de Pavlovic sur coup franc menacent de faire bouger le score pour chaque camp. Les équipes se séparent néanmoins sur une égalité à la pause (1-1, 45').

Une seconde mi-temps riche en occasions


Au retour des vestiaires, la tension n'est pas retombée. La frappe de l'ancien Bleu Jérémy Ménez, servi sur la gauche de la surface par Sakharé, finit par mourir en corner (57'). Quelques minutes plus tard, c'est au capitaine angevin Cheikh N'Doye de tenter de prendre le large avec une belle reprise d'un centre de Manceau, finalement dévié par Carraso.

L'Attaquant Sénégalais s'obsine et obtient gain de cause : involontairement servi par Périgaud grâce à une déviation de Jovanovic, Cheikh N'Doye s'avance seul pour frapper croisé à ras terre (2-1, 67e).



Dominés, les Marine et Blanc font des frayeurs aux scoïstes : l'exemple avec Rolan qui tente de feinter Letellier dans la surface à la 76e, en vain. Le portier fait à nouveau parler de lui avec une superbe double face aux assauts successifs de Roland et Pallois.



Un retour savateur, qui permet au SCO d'Angers de mener au coup de sifflet final. Par leur victoire, les hommes de Stéphane Moulin accèdent aux demi-finales de la Coupe de France. Un dernier carré composé de Guingamp, Monaco... et peut-être le PSG, si les Parisien viennent à bout d'Avranche dans la soirée.