Cholet : inauguration d'un vaccinodrome au coeur du parc des Expositions

Il devrait à terme permettre de vacciner 800 personnes par jour, un mégacentre a été inauguré ce lundi matin à Cholet, au moment où la pandémie repart à la hausse dans la région. 700 m² ouverts au parc des expositions de La Meilleraie pour une vaccination à la chaîne.

Des mégacentres de vaccination ouvrent progressivement dans les Pays de la Loire
Des mégacentres de vaccination ouvrent progressivement dans les Pays de la Loire © Cyril Dudon

Si des centres de vaccination sont déjà en fonction depuis janvier dans la région, des centres de grande capacité d'accueil sont en train d'ouvrir progressivement, en vue d'une intensification de la vaccination.

C'était le cas ce lundi à  Angers, et à Cholet au parc des expositions de la Meilleraie.

 

Malgré l'obligation de rendez-vous, certains ont tenté de se présenter spontanément...Mais l'heure de passage et les étapes du parcours sont précises, l'entretien préalable avec un médecin est là pour vérifier et rassurer.

Un vaccinodrome inauguré à Cholet

"Souvent, explique Charlène Patry, médecin, ils sont un peu perdus, avec le couac de l'Astra Zeneca, il y a deux semaines ça a été très compliqué. Donc ils ne savent même pas quel vaccin ils vont avoir donc ils sont rassurés quand ils voient que ce n'est pas l’Astra Zeneca, il y  a beaucoup de craintes à dissiper" et cela en peu de temps, car les injections s'enchaînent à un rythme soutenu.


Les plus de 70 ans sont désormais éligibles à la vaccination, tout comme les professionnels de santé et les personnes à risque.

Cela fait beaucoup de candidats à la vaccination et pouvoir bénéficier d'un créneau est pour beaucoup un soulagement.

C’est le cas pour cette dame dont le mari est fragile et qui indique "ça fait deux mois qu'on attendait mais il n'y avait pas de place, mon mari sort d'un cancer donc on avait hâte que ce soit fait"

C'est le vaccin Pfizer qui est injecté dans ce centre, un acte rapide qui nécessitera une deuxième injection dans un mois.

Dans le département de Maine-et-Loire, une montée en puissance est prévue en ce mois d'avril.

Isabelle Monnier, directrice de l'ARS en Maine-et-Loire détaille le plan de charge.

"Nous allons passer en gros de 10 000 vaccinations par semaine à plus de 23 000 et nous espérons que de nouvelles livraisons en mai nous permettront de tripler cette capacité pour arriver à 30 000 vaccinations par semaine"

L'ARS espère avoir vacciné une très grande partie de la population de Maine-et-Loire au mois de juillet.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société