Cholet : le maire Gilles Bourdouleix démissionne de la présidence du Conseil de Surveillance de l'hôpital pour ne plus être "complice de la maltraitance dont sont victimes les patients"

Publié le

Gilles Bourdouleix dénonce les conditions d'accueil des patients au centre hospitalier de Cholet. Dans un communiqué, le maire de Cholet tacle l'Etat et l'Agence Régionale de Santé "inefficace".

"Je donne ma démission immédiate de membre du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Cholet et donc de la présidence de cette instance", a annoncé jeudi 26 mai Gilles Bourdouleix, le maire de Cholet.

Humainement, je ne peux pas continuer d’être complice de la maltraitance dont sont victimes les patients Choletais

Gilles Bourdouleix

Maire de Cholet

Gilles Bourdouleix ne veut plus "continuer d’être complice de la maltraitance dont sont victimes les patients Choletais" dénonçant le "manque de moyens apportés par l’État et son relais technocratique et inefficace qu’est l'Agence Régionale de Santé".

Le maire de Cholet dénonce également le fait "que les patients soient abandonnés dans un couloir sans prise en charge car il n’y a ni chambre ni personnel. Il est loin le modèle médical français".

Il estime la réforme du système médical"plus qu’urgente", "indispensable à sa survie".

Contactée, l'ARS Pays de la Loire n'a, pour le moment, pas donné suite à notre demande.