Cholet : nouveau dérapage du maire Gilles Bourdouleix, une enquête ouverte pour "entrave au contrôle, outrages et actes d'intimidation"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jérémy Armand avec Olivier Quentin

Selon nos informations, confirmées par le parquet d'Angers, le maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, est soupçonné d'avoir entravé un contrôle antifraude lors d'un meeting aérien ce dimanche 15 mai.

L'incident a eu lieu lors du meeting aérien "Hélico 2022" ce dimanche 15 mai, sur l'aérodrome du Pointreau, à Cholet.

A l’occasion d’un contrôle, mené dans le cadre du comité opérationnel départemental anti-fraude (CODAF), quatre agents de l'URSSAF et de la Direction du travail sont intervenus sur la partie restauration de l’évènement.

Outrages et actes d'intimidation

Dans un premier temps, selon notre source, ces contrôles se sont bien passés mais lors d'une deuxième partie de ce travail, le maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, serait intervenu, mécontent de voir là ces agents de l'État qu'il n'avait évidemment pas sollicités.

Selon plusieurs témoins, Gilles Bourdouleix aurait tenu des propos outrageants à l'égard des agents, demandant même à ses policiers municipaux de les contrôler. Un comble !

Contacté, le parquet d'Angers nous a confirmé qu'une enquête a été ouverte et confiée à la sureté départementale pour "entrave au contrôle, outrages et actes d'intimidation."

Au cabinet du maire de Cholet, on nie tout incident, on nous a simplement répondu : "Nous ne savons pas de quel sujet vous parlez."