Cholet : les sapeurs-pompiers tournent le dos aux élus pendant une cérémonie... et obtiennent des postes supplémentaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Amouriaux
Les sapeurs-pompiers du Maine-et-Loire multiplient les actions pour dénoncer leurs conditions de travail.
Les sapeurs-pompiers du Maine-et-Loire multiplient les actions pour dénoncer leurs conditions de travail. © Jean-François FREY Max PPP

A l'occasion de la Sainte-Barbe ce samedi 1er décembre, les sapeurs-pompiers de Cholet ont tourné le dos aux élus présents. Ils souhaitaient exprimer leur mécontentement face à la dégradation de leurs conditions de travail. 

Il y a surchauffe chez les sapeurs-pompiers du Maine-et-Loire. Ce samedi, ils ont à nouveau manifesté leur mécontentement face à leurs conditions de travail. C'est la quatrième action en moins d'un mois organisée pour la dégradation de leurs conditions de travail, en particulier le manque d'effectifs, les menaces sur les finances ou encore celles sur le statut des pompiers volontaires. Sur Facebook, un texte et une vidéo ont été publiés par l'un des sapeurs-pompiers."Nous, l'ensemble des sapeurs pompiers de Cholet, avons décidé de tourner le dos pendant la cérémonie officielle de la sainte barbe à notre élu, M. Brault."  L'élu cité, Patrice Brault, est aussi le président du service départemental d'incendies et de secours du Maine et Loire. Le communiqué précise : "Cette personne et notre directeur départemental n'écoutent pas nos revendications et nous poussent à faire cette démarche."

Le maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, était également présent. On l'entend dire sur la vidéo : "Ce n'est pas acceptable, on s'en va". Il quitte ensuite les lieux de la cérémonie visiblement agacé. Le communiqué reconnaît que "cette démarche a choqué certaines personnes mais il y a des moments où on ne plaisante pas avec la sécurité des citoyens français."

Ce lundi 3 décembre, un conseil d'administration du Sdis 49 (service départemental d'incendie et de secours) s'est réuni. Une action et un préavis de grève ont été lancés pour cette date.

Des sapeurs-pompiers se sont donc invités lundi matin au conseil d'administration.
Après l’interruption du conseil d’administration, une délégation syndicale a été reçue. La direction est ensuite revenue devant les agents pour présenter de nouvelles propositions en terme d’effectifs. Elle annonce le recrutement de 6 pompiers professionnels par an, pendant 7 ans.


 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.