Législatives 2024 : un entre deux-tours rocambolesque, Gilles Bourdouleix annonce finalement son maintien au second tour à Cholet

La situation est un brin ubuesque dans la 5ᵉ circonscription du Maine-et-Loire. Gilles Bourdouleix a annoncé se retirer du jeu avant de revenir sur sa décision. France Moreau a annoncé tour à tour son retrait, son maintien, puis son retrait. Seule certitude, jusqu'à la clôture définitive des candidatures, celle du député sortant, Denis Masseglia.

Se maintiendra, se désistera ! Dans la 5ᵉ circonscription du Maine-et-Loire, en l'occurrence celle de Cholet, rien n'a été vraiment clair depuis dimanche. Seule certitude, la candidature de Denis Masséglia, député sortant, arrivé en tête du 1ᵉʳ tour avec 33,7 % des suffrages.

Arrivé en deuxième position, Gilles Bourdouleix, maire de Cholet et candidat soutenu par Eric Ciotti et le Rassemblement National, a obtenu 30,54 % des voix au 1ᵉʳ tour. Dans un SMS transmis à nos confrères d'Ouest-France lundi soir, il annonçait se retirer.

"Écœuré par une campagne électorale nauséabonde qui insulte la démocratie et nos concitoyens, j’ai décidé de rentrer chez moi. Il n’y aura pas d’autres commentaires, sinon les recours concernant les illégalités commises par un candidat", écrit le maire de Cholet. "Je suis clair et ne ferai plus de commentaire", confirmait-il dans un second message.

Finalement ce mardi soir, il annonce se maintenir au second tour.

Et France Moreau ?

En 3ᵉ position, avec un score de 21,33 %, France Moreau, candidate du Nouveau Front Populaire, pouvait choisir de se maintenir. Au soir des résultats, la candidate de gauche annonce dans un premier temps son retrait, avant de décider, lundi 1ᵉʳ juillet, de se maintenir à la demande de la direction nationale.

Cette décision fait bondir les élus de la coalition de gauche. "Ce maintien dans la configuration actuelle est non seulement irresponsable, mais surtout en totale contradiction avec la volonté que nous partageons de faire un front républicain dès que cela est nécessaire pour combattre l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir", écrivent-ils dans un communiqué commun. Aussi, nous demandons le retrait de la candidate France Moreau et d’ores et déjà, nous annonçons que nos organisations politiques appellent à faire barrage à l’extrême droite."

Nouveau coup de théâtre en fin de journée lundi, France Moreau choisit finalement de se retirer. "Je ne vais pas plus loin. À un moment donné, il faut se mettre une limite, une ligne rouge qu’on ne passe pas. C’est une décision qui m’est personnelle que j’ai expliquée nationalement et que j’ai déclinée succinctement aux personnes localement". Une décision intervenue avant l'annonce du retrait de Gilles Bourdouleix. 

Dans les rues de Cholet ce mardi matin, certains électeurs réagissent à la cacophonie ambiante. Le retrait de Gilles Bourdouleix est notamment pointé : "Moi, je ne vote pas du tout RN, mais quand je pense à tous ses électeurs qui sont fidèles, je trouve que c’est un peu lâche de sa part."

"Vu la popularité qu’il a, ça ne me dérange pas. Je suis contente du vote qu’on pourra faire dimanche, puisqu’on n’aura pas à choisir entre NFP et l’extrême droite. Tout va bien sur Cholet", déclare une électrice. 

"Hier, d’une heure à l’autre, tout changeait. C’est un peu à l’image des derniers débats, c’est un peu triste de voir ça, ajoute un électeur. Je ne sais pas quel bulletin sera disponible dimanche.

Denis Masséglia, député sortant, poursuit sa campagne

Le candidat de la majorité présidentielle, Denis Masséglia poursuit sa campagne sans état d'âme. Au programme, ce mardi 2 juillet, tractage et échange avec les habitants de la commune de Sèvre-Moine. "On a jusqu’à 18 heures pour déposer les dossiers. Chacun fait ce qu’il a envie de faire. De mon côté, je continue à travailler, à être présent sur le terrain", explique-t-il. 

Interrogé sur la situation inédite de sa circonscription, le député sortant préfère éviter la polémique. "Je suis le seul candidat de la modération contre les candidats des extrêmes", affirme-t-il. "Il est vrai que pour les électeurs, ce doit être extrêmement compliqué de suivre ce qui se passe et de pouvoir faire un choix. C’est malheureusement mauvais pour la démocratie".

Dimanche, ce sera donc un duel Masseglia-Bourdouleix dans la 5e circonscription du Maine-et-Loire.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité