Sèvremoine, près de Cholet : 27 enfants et 2 enseignants évacués d'un collège suite à une intoxication

Une famille de quatre personnes pourrait avoir été intoxiquée par du monoxyde de carbone au Mans. / © France télévisions Olivier Quentin
Une famille de quatre personnes pourrait avoir été intoxiquée par du monoxyde de carbone au Mans. / © France télévisions Olivier Quentin

Deux classes du collège le Pont-de-Moine à Sèvremoine dans le Maine-et-Loire ont, semble-t-il, été victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone jeudi. Une évacuation vers divers établissements hospitaliers a été nécessaire.

Par Olivier Quentin

On recherche toujours les causes exactes de l'intoxication dont ont été victimes les élèves et les enseignants de deux classes du collège de Sèvremoine, près de Cholet, jeudi.

Il est probable qu'il s'agisse d'une intoxication au monoxyde de carbone due au chauffage au gaz utilisé dans cet établissement.

Une classe de 5ème avec 23 élèves et une autre de 3ème avec 22 élèves et leurs professeurs de sport se trouvaient dans le gymnase du collège lorsque certains ont commencé à ressentir des malaises et ont été victimes de maux de tête et de vomissements.
 

29 élèves et professeurs évacués

L'alerte a été donnée lors du passage dans le gymnase, jeudi matin, de la classe de 5e. Les pompiers ont alors fait des prélèvements au monoxyde de carbone qui se sont révélés négatifs. Les élèves d'une classe de 3e ont alors investi le gymnase en début d'après-midi avant d'être victimes des mêmes symptômes que leurs camarades de 5e.

29 personnes ont dû être transportées vers différents hôpitaux du département mais toutes sont finalement sorties.

"Tous les systèmes de chauffage ont été mis hors service, explique-t-on à la mairie de Sèvremoine. La salle a été fermée par précaution."
 

"Le gymnase ne présente plus aucun risque"

La préfecture du Maine-et-Loire  ajoute que si certains sont restés un temps en observation, au final rien de grave. 

Les doutes portent effectivement sur le système de chauffage au gaz dont la cuve d'alimentation se trouve à l'extérieur du batiment. 

Sur le site internet du collège, le principal Christophe Rialland fait savoir que "l'enceinte de l'établissement n'a pas été touchée par cet incident technique... les cours ont été poursuivis en toute sérénité. Même si le gymnase ne présente plus aucun risque, nous attendons la décision de la mairie avant d'y assurer les cours d'EPS."
 

Sur le même sujet

Les + Lus