Maine-et-Loire : à Chalonnes-sur-Loire le Lenin Café a perdu son âme

Le "Lenin Café", un endroit improbable, perdu au milieu des îles de Loire à Chalonnes-sur-Loire, dans le département de Maine-et-Loire. Un lieu créé de toutes pièces par Martine Thouet, militante communiste enferocée. Ancienne conseillère municipale de la commune, elle est décédée à l'âge 67 ans.

Martine Thouet, créatrice du Lénin café à Chalonnes-sur-Loire en 2013
Martine Thouet, créatrice du Lénin café à Chalonnes-sur-Loire en 2013 © Christophe Turgis / France Télévisions

 

C'est une personnalité rare qui vient de disparaître à l'âge de 67 ans à Chalonnes-sur-Loire. Martine Thouet avait la fibre militante, fille d'un syndicaliste de la CGT, elle avait fait carrière au ministère des Finances. Sans jamais se départir de cette passion unique pour la Russie, et surtout pour Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine.

Lénine à Chalonnes

De cette longère perdue dans les îles de Loire, elle avait fait un lieu étonnant. Martine Thouet avait accumulé une collection d'objets, de publications, d'affiches, en rapport avec Lénine. Ramenés de ses voyages en Russie. Ce qui aurait pu être un bric à brac restituait parfaitement l'ambiance de ces maisons basses, perdues elles aussi, dans les forêts de bouleaux de la "grande Russie". Moitié musée, moitié resto, Martine Thoué était l'âme du lieu, "géré comme un kolkhoze".

"Lénine n'est jamais venu à Chalonnes-sur-Loire", disait-elle. "La belle affaire ! Mais il aurait pu ? Puisqu'il est allé séjourner à Pornic durant ses années françaises, entre les étés 1909 et 1912. Son train est donc passé pas loin, de l'autre côté de la Loire". Un peu de roman, et le Lenin Café est devenu un lieu crédible à ses yeux, clairs, et pétillants d'enthousiasme.

Et si on associait cette passion, à ce qu'était devenu l'empire soviétique depuis, alors elle voyait rouge ! "J'ai voulu faire un lieu de rencontre pour toutes les personnes qui s'intéressent à cette partie de l'Histoire de la Russie et de sa Révolution. Je m'arrête en 1924, c'est le mouvement mis en marche par cet homme qui me passionne. Je ne pratique pas le culte de la personnalité", affirmait-elle. Sur un ton qui qui interdisait d'y revenir ! Mais toujours avec ce sourire, franc, généreux et bienveillant.

Martine Thouet avait créé le festival Lénine en l'île à Chalonne-sur-Loire
Martine Thouet avait créé le festival Lénine en l'île à Chalonne-sur-Loire © Christophe Turgis / France Télévisions

Militante de la fraternité

Le café servait aussi de lieu de concerts, de fêtes, tout ce que compte le monde de gauche humaniste est venu à Chalonnes-sur-loire. Et tous les habitants connaissaient Martine Thouet qui en avait été conseillère municipale. Elle avait notamment contribué à la création du service de l'enfance.

Le Lénin café de Martine Thouet à Chalonnes-sur-Loire

Le Lenin Café est orphelin, Martine Thouet s'en est allée, son âme, rouge militante de la fraternité, a bien dû se poser sur une étagère. Forcément.

À lire aussi, un article de notre rédaction sur la route de la Loire à vélo en 2013, "Martine Thouet, rouge passion au Lenin Café à Chalonnes-sur-Loire" (pour des raisons techniques la vidéo associée n'est plus disponible).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite histoire culture