Montsoreau, l'une des plus petites communes du Maine-et-Loire, se prépare au passage de la flamme olympique

Plus sur le thème : Plus sur le thème :

L’Anjou s’enflamme pour les JO avec un passage de la flamme dans sept sites du département, le mardi 28 mai. Elle fera étape à Montsoreau, l'une des plus petites communes du Maine-et-Loire. Un moment inoubliable pour les 420 habitants, qui se préparent à cet évènement depuis six mois.

Pas question de laisser la moindre mauvaise herbe traîner sur le quai à Montsoreau. Ces habitants, des bénévoles passionnés de patrimoine, s’emploient à ce que tout soit impeccable sur le passage de la flamme olympique.

"On nettoie les pavés pour éviter que le porteur de la flamme ne tombe en glissant sur l’herbe humide", explique Nicolas Chevalier, le président de l’association Sauvegarde de Montsoreau. Et des pavés à désherber, il y en a un paquet. "Mais c’est du bonheur. C’est un boulot ingrat, mais on prépare le terrain", poursuit-il en souriant.

Et j’étais loin d’imaginer que j'allais un jour transporter la flamme olympique sur mon bateau

Denis Retiveau

Marinier depuis 20 ans à Montsoreau

Quelques mètres plus loin, sur la Loire, dans sa toue cabanée, Denis Retiveau, finit la deuxième répétition avec ses collègues. Le marinier navigue sur le fleuve royal depuis plus de 20 ans. "Et j’étais loin d’imaginer que j'allais un jour transporter la flamme olympique sur mon bateau", dit-il avec les yeux qui pétillent de joie.

Sa toue sera suivie par une flottille pavoisée de 20 bateaux. La flamme naviguera 500 à 600 mètres sur la Loire avant d’accoster sur le quai. Là, un porteur prendra le relais. Et ira jusqu’au château distant d’un kilomètre.

10 000 personnes attendues dans le village de 420 habitants 

Voilà 6 mois que cette petite cité de caractère de 420 habitants se prépare au passage de la flamme. La commune a investi au moins 15 000 euros dans l’organisation, en espérant des retombées touristiques et économiques non négligeables.

"On attend 10 000 personnes pour cet évènement. On espère des retombées pour nos commerces et nos restaurants", souligne Jacky Marchand, le maire de Montsoreau.

Sur le quai, au bord de l’eau, Alan Reullier, un artiste du village, peaufine sa création. Une œuvre en métal et inox recyclé, baptisée "le feu sacré". Cette sculpture participative représente un mât de bateau stylisé qui apporte la flamme. Elle restera là pour immortaliser ce moment historique pour Montsoreau.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité