Maine-et-Loire : le conflit social au restaurant Buffalo Grill de Saumur se prolonge

Au restaurant Buffalo Grill de Saumur, les salariés poursuivent leur grève. Ils dénoncent les méthodes de management de la nouvelle directrice et réclament son départ. La direction tente de renouer le dialogue.

Les salariés du restaurant Buffalo Grill de Saumur sont en grève depuis six jours
Les salariés du restaurant Buffalo Grill de Saumur sont en grève depuis six jours © Eric Aubron/France Télévisions
A l’entrée du parking du Buffalo Grill de Distré, à proximité de Saumur, les banderoles des salariés en grève accueillent les clients : "Injustice, Dictature, Discrimination", trois mots pour dénoncer l’ambiance délétère au sein du restaurant depuis l’arrivée d’une nouvelle directrice, en juin dernier.

"Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est la fin d’une période d’essai d’une salariée, une personne estimée et reconnue compétente. Les salariés ne comprennent pas", explique Philippe Moreau, délégué national CFDT de Buffalo Grill. Il confirme la dégradation des conditions de travail et une incompatibilité entre les salariés et la directrice.

"Les salariés ne veulent plus travailler avec cette personne", explique-t-il. "On ne demande pas le licenciement de la directrice, on voudrait que pour l’instant elle aille travailler ailleurs pour qu’elle puisse terminer sa formation", poursuit le délégué syndical.
Les salariés du restaurant Buffalo Grill de Distré réclament le départ de la nouvelle directrice
Les salariés du restaurant Buffalo Grill de Distré réclament le départ de la nouvelle directrice © Eric Aubron/France Télévisions
Des réunions et un travail de médiation ont été engagés début juillet sans parvenir à apaiser la situation.
Une nouvelle rencontre a été organisée vendredi 24 juillet avec la direction régionale du groupe, mais sans trouver une issue à ce conflit social : les salariés ne veulent plus travailler avec leur responsable et réclament sa mobilité.

L’enseigne Buffalo Grill se dit pour sa part "fortement engagée en faveur du dialogue social et du bien-être de ses collaborateurs".

"Une enquête conjointe sera menée avec la Commission Sécurité, Santé et Conditions de travail de l'entreprise, le jeudi 30 juillet et le lundi 3 août afin d’évaluer le climat social et les conditions de travail des salariés", précise la direction.

Les salariés du restaurant devraient être reçus la semaine prochaine en ce sens. La direction de l'enseigne précise ce 25 juillet avoir fait appel "à un médiateur externe afin d’assurer que les échanges se déroulent dans les meilleures conditions possibles".

"En parallèle, dans un esprit d'ouverture et de dialogue, la Direction des Ressources Humaines recevra au siège dès lundi le délégué syndical qui représente les salariés du restaurant", ajoute la direction.

Depuis le début de la grève, le restaurant reste ouvert avec des services assurés par des équipes d’autres sites venus en renfort.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social emploi