Militaire tuée à coups de couteau près de Saumur : son compagnon arrêté, une information judiciaire devrait être ouverte ce lundi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Amouriaux
La commune de Bellevigne-les-Châteaux est située au sud de Saumur
La commune de Bellevigne-les-Châteaux est située au sud de Saumur © France 3

Une jeune femme de 27 ans a été retrouvée morte tout près de Saumur samedi. Son compagnon a reconnu lui avoir donné plusieurs coups de couteau.

C'est une militaire du camp de Fontevraud dans le Maine-et-Loire qui a reçu plusieurs coups de couteau mortels. Alexandra Verron, procureur de la République à Saumur, a précisé que le corps de la jeune femme de 27 ans a été découvert très tôt ce samedi 1er janvier vers 5h dans la coursive extérieure d'une résidence de Chacé, au sud de Saumur. La victime présentait de nombreuses plaies.

L'autopsie a mis en évidence 10 plaies par arme blanche dont 3 mortelles au niveau du thorax.

Les gendarmes se sont rapidement rendus sur place mais ils ont découvert un corps sans vie. Très vite, une traque a été organisée avec plus de 40 personnes mobilisées ainsi qu'un hélicoptère afin de retrouver l'auteur des faits.

L'homme interpellé

L'auteur présumé a été interpellé par les gendarmes en fin de matinée à quelques centaines de mètres du drame dans le bourg de Chacé, commune déléguée de la commune nouvelle de Bellevigne-les-Châteaux. Il est âgé de 21 ans. Il a reconnu au cours des auditions avoir frappé son frère au visage de plusieurs coups de poing puis avoir donné plusieurs coups de couteau à sa compagne.

Alexandra Verron a précisé que le couple séjournait depuis plusieurs jours au domicile du frère du mis cause. Ce dernier était également présent au moment des faits. Il a déposé plainte pour les violences qu'il a subies au cours de la nuit et qui ont occasionné une incapacité totale de travail de deux jours.

Il a violemment sorti la victime de l'appartement et lui a donné plusieurs coups de couteau

Alexandra Verron, procureur de la République à Saumur

Elle a évoqué une consommation importante d'alcool. "Le mis en cause est brusquement devenu agressif et violent à l'égard de son frère et de la victime".  Le frère a prévenu des gendarmes présents à l'extérieur du domicile. Au même moment, l'homme a violemment sorti sa compagne de l'appartement sur le palier. C'est là qu'il lui a donné plusieurs coups de couteau. Ils étaient tous les deux militaires de carrière affectés dans deux régiments distincts.

Dès le début de la journée, le procureur avait évoqué la piste du féminicide.

Le témoignage d'une voisine

Une voisine de la victime habitant dans la même résidence présentée comme calme a confié à notre reporter : "Vers 4h ou 4h30, j'ai entendu un homme hurlé. Je ne comprenais pas ce qu'il disait. Je n'ai pas entendu d'autres voix que la sienne donc je pensais qu'il s'énervait au téléphone. Ca a duré une bonne demi-heure. Et après, plus de bruit."

Suites judicaires

Le parquet de Saumur s'est dessaisi de la procédure au profit du pôle criminel du parquet d'Angers. Une information judiciaire doit être ouverte ce lundi pour meurtre par concubin et violences aggravées.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.