• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Journées archéologiques : les dernières découvertes régionales dévoilées à Laval

Fouilles archéologiques au Mans / © E. Collado
Fouilles archéologiques au Mans / © E. Collado

L'archéologie intrigue, fascine. Elle bouleverse parfois des données historiques considérées comme acquises. Les 25 et 26 mars, les archéologues se retrouvent à Laval pour évoquer les découvertes archéologique régionales récentes avec une journée thématique consacrée à l'âge du fer.

Par Sandrine Quéméneur

Chaque année, la DRAC des Pays de la Loire organise les Journées archéologiques régionales. Ces journées rassemblent les archéologues de la région et sont l'occasion, à travers deux jours de communications, d'échanger sur les découvertes archéologiques de l'année. Les journées archéologiques régionales ont lieu cette année fin mars en Mayenne, les 25 et 26 à l'Avant-Scène à Laval. La première journée sera en grande partie consacrée aux actualités des découvertes en Pays de la Loire. La seconde se déclinera sur la thématique de "l'âge du fer". 

Jean-Philippe Bouvet, conservateur régional de l'archéologie dévoile deux principales découvertes réalisées en 2018 :
 

Une muraille antique au pied de la cathédrale du Mans

500 éléments lapidaires découverts sur le chantier de fouilles de la Cathédrale du Mans / © E. Collado
500 éléments lapidaires découverts sur le chantier de fouilles de la Cathédrale du Mans / © E. Collado

Par ailleurs, le chantier de fouille au pied de la cathédrale du Mans, achevé en juillet 2018, a permis de mettre en exergue de manière assez spectaculaire un tronçon de la muraille antique du Bas Empire. Trois tours ont été mises en évidence. La tour Saint-Michel de forme hexagonale a livré notamment sur son élévation interne des décors géométriques au même titre que ceux si bien connus et marqueurs de l’originalité de l’enceinte urbaine du Bas Empire. Outre la nouvelle perspective qu’offre au regard le dégagement du chevet gothique de la cathédrale, la fouille a permis de reconnaître la face interne de la fortification médiévale édifiée en réponse à la Guerre de Cent ans (vers 1350). Dans cette espace d’étude d’environ 2700 m², les archéologues ont dégagé aussi une partie des fondations d’un grand bâtiment d’environ 300 m², parallèle à la muraille antique, pouvant correspondre à une aula et associé à une chapelle. L’ensemble, antérieur à l’époque gothique, est à mettre en relation avec le lieu du pouvoir de l’évêque du diocèse du Maine à cette époque.
 

Du mobilier céramique à Guérande

Il s’agit de plusieurs fouilles préventives menées à Guérande, au lieu-dit Sandun, sur l’importante enceinte à fossés multiples du Néolithique, bien connue des chercheurs au niveau national depuis les années 1990. Le mobilier céramique, daté du milieu du Vème millénaire avant notre ère, a donné son nom à une culture appelée au niveau régional Auzay (en Vendée)-Sandun. Ces découvertes apportent des données conséquentes à la compréhension du début de la sédentarisation des sociétés humaines et de l’agriculture dans l’ouest de la France et plus particulièrement sur la façade atlantique.
 

C'est quoi le métier d'archéologue ?

En février dernier, une équipe de reportage est allée en Anjou, à la découverte de cette profession qui remonte le temps, parfois jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'années. Le Maine-et-Loire a été l'un des premiers départements à créer un centre de conservation et d'étude pour accueillir de nombreuses collections d'objets issus de fouilles. 
 
Intervenants : Anna Leicher, conservatrice des antiquités de Maine-et-Loire / Ludovic Fricot, céramologue / Jean-Yves Hunot, archéologue du bâti / Emmanuel Litoux, responsable Pôle archéologie Département Maine-et-Loire / Mickaël Montaudon, archéologue
 
 

On a sélectionné pour vous...

une sortie au musée archéologique départemental de Jublains en Mayenne. Implanté au cœur des vestiges, le musée archéologique rassemble les collections de l’ensemble du département, des débuts de la métallurgie (âge du Bronze) aux prémices du Moyen Âge. Il vous invite à une découverte de la Mayenne à l’époque des Gaulois et des Gallo-Romains.
 
Et ce dimanche 24 mars à 15h, le Musée propose un retour sur l'origine des Jeux Olympiques apparus en Grèce en 776 avant J-C avec la diffusion du film-documentaire "Olympie, aux origines des jeux". A la fois sanctuaire religieux et site sportif, le site grec d'Olympie a accueilli pendant plus de 1000 ans les athlètes venus participer aux Jeux de l'Antiquité grecque. L'analyse d'archéologues français et grecs ainsi que l'étude des objets retrouvés lors de fouilles à Olympie permettent de mieux comprendre la configuration des sites, le déroulement des épreuves et les différentes disciplines alors pratiquées. Grâce aux nouvelles technologies, ce film offre une immersion moderne dans ce sanctuaire antique. Réalisateur : Olivier Lemaître. 

La séance sera suivie d'un échange avec la Conservatrice du musée et le Conservateur régional de l'archéologie. Entrée libre.


Découvrez le programme des journées archéologiques en détail : 
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus

Les + Partagés