La Loire dessus dessous, archéologie du fleuve

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis .

Rezé, la plus romaine des communes de la région met en scène 40 ans de recherches archéologiques dans le lit du fleuve et sur ses rives. 

Le quai antique, vieux de plus de 2000 ans, mis au jour l'an dernier, la pirogue carolingienne de Geugnon, vieille de, seulement 1000 ans, accueilleront le public jusqu'au 30 septembre à l'Espace Diderot à Rezé.

Pas moins de 10 institutions et fonds privés ont uni leurs efforts et leurs connaissance pour raconter l'histoire du dernier grand fleuve sauvage d'Europe. Le fil du fleuve raconte l'histoire des hommes qui ont habité ses rives. Qui ont utilisé le flot pour leur commerce, leur industrie.
Les objets les plus anciens sont des bijoux et des pointes de flèches de l'âge du bronze (plus de 4000 ans).
Le plus grand est une pirogue de 9 mètres de long, morceau de bois d'une seule pièce façonnée il y a plus de 1100 ans.
La découverte la plus récente, un quai fait d'un appareillage de poutres de chêne et de pierres construit au 1er siècle de notre ère.

Une exposition et des visites sur site

Ces objets surgis du passé sont présentés, à l'abri des convoitises, mais pas des regards à l'espace Diderot. 200 m² d'exposition accessibles à tous les publics. Visites tous publics descriptives et traduites en langue des signes. Avec possibilité de guide selon les jours.
Sur une ancienne rive du fleuve les archéologues recevront le public une fois par semaine pour une visite du chantier de fouille en activité.

De Ratiatum à Rezé

Vers le site de la ville de Rezé
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité