A Laval, les agriculteurs maintiennent la pression

Le salon de l'agriculture se poursuit à Paris mais sur le terrain, les exploitants restent mobilisés car la situation de beaucoup d'entre eux est critique. Ils veulent peser sur l'une des mesures des Etats généraux de l'alimentation, qui doit réguler les rapports entre agriculteurs et distributeurs.

Depuis trois semaines, les agriculteurs français se rassemblent pour revendiquer une hausse des prix des produits agricoles.
Mardi à Laval une trentaine de tracteurs ont été appelés à la rescousse.
Vont-ils bloquer Laval ? Non le convoi respecte un parcours déterminé et comme prévu il stationne sur le pont de l'Europe.
Place ensuite aux débats dans le kiosque à musique avec pour chef d'orchestre Philippe Jehan.

"Nous n'avons pas d'autres choix que d'avoir un amendement qui permette à, la loi sur les négociations commerciales d'intégrer nos coûts de production " explique  aux agriculteurs présents Philippe Jehan, président de la FDSEA 53.

Mais la vraie nouveauté c'est la présence de quatre patrons et patronnes de grandes surfaces mayennaises. Leclerc, Système U, Intermarché et Carrefour. Chacun venu défendre les pratiques de son enseigne.
Tout cela sans oublier le Mercosur,  : ce marché qui ouvrirait la porte à la viande d'Amérique Latine. Là encore, la FDSEA dénonce un manque de traçabilité, une véritable braderie et surtout une qualité douteuse des importations…

► Le reportage de notre rédaction



L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité