Portrait. Gauvain remet au goût du jour la pratique du canevas

Le canevas est souvent synonyme de cadre représentant un paysage de forêt posé sur la cheminée de nos grands-parents. Ils étaient passés de mode. Mais Gauvain a décidé de leur donner un coup de jeune et le résultat est bluffant !

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Gauvain Manhattan a découvert le canevas pendant ses études aux Beaux-Arts d’Angoulême.

"Je fréquentais beaucoup le Emmaüs de la ville qui a un rayon mercerie gigantesque avec beaucoup de canevas un peu anciens, à l’esthétique un peu kitsch, et je trouvais ça vachement cool".

À l’époque, le jeune homme s’intéresse au pixel art et se rend compte que le traitement d’une image en canevas et d’un jeu vidéo est le même, à peu de chose près.

On juxtapose des petits points les uns à côté des autres pour former une image

Gauvain Manhattan

Il a l'idée de moderniser l’activité. "J’ai commencé à broder du canevas en détournant d’anciens modèles. J’intégrais des personnages de jeux vidéo dans des décors un peu anciens. Le premier que j’ai retouché avait été brodé par mon arrière-grand-mère. Les deux biches au milieu d’une forêt enneigée ont été remplacées par une énorme explosion"

C’est ainsi qu’à 24 ans, en 2018, Gauvain a créé son entreprise, Canevas Fatal. "J’ai regardé comment faire imprimer de la toile à canevas en France. Puis j’ai contacté des artistes pour qu’ils me réalisent des visuels qui soient imprimés sur de la toile à canevas". Depuis peu, c’est devenu son métier à part entière.

Et si vous vous demandez si le canevas est abordable pour des gens qui ne savent ni tricoter, ni broder, ça l’est.

"C’est une technique très simple parce que c’est toujours plus ou moins le même point à répéter sur toute la surface de la toile. On a des petits modèles pour les personnes qui débutent avec des formats assez faciles à prendre en main. Par exemple, 15 cm par 20 cm, ce qui peut quand même demander entre 10 h et 12 h de travail de broderie". D’autres formats sont beaucoup plus grands, "c’est cool de voir que ce sont des jeunes qui se réapproprient ce genre de format là".

Gauvain n’a pas fait que changer les dessins à broder, il a réellement dépoussiéré l’activité.

On a un peu déterré des techniques de tapisserie un peu plus élaborées dans de vieux bouquins et sur internet. On essaie là aussi de remettre tout ça au goût du jour et ça plaît beaucoup aux gens.

Gauvain Manhattan

Une idée originale et accessible à faire soi-même ou à offrir.

Toutes les infos sur les créations de Gauvain sur canevasfatal.com

[Article initialement proposé en janvier 2023]

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv