Cet article date de plus de 3 ans

Procès du Père Noël : un acquittement par acclamation publique

Malgré une condamnation de la majorité des jurés, le père noël a été acquitté par le public de l'amphithéâtre bondé de la faculté de droit, jeudi soir.
Le père noël n'ira finalement pas derrière les barreaux.
Le père noël n'ira finalement pas derrière les barreaux. © MAXPPP
Au moment du verdict, l'ambiance est survoltée dans l'amphithéâtre E de la faculté de droit de l'université de Nantes. Depuis 2 heures, avocats du barreau et étudiants se lancent arguments et plaidoiries pour définir si, finalement, le "Père Noël est une ordure"

Mère noëlle, expert psychiatrique, lutin et palefrenière des rennes se sont alternés à la barre pour défendre ou accuser le vieil homme, dans cette mise en scène réussie organisée par une association d'étudiants. Il était accusé "d'esclavage du peuple lutin" et de "maltraitance des rennes"

L'absurde délocalisation de "la cour d'assises de Laponie" à Nantes n'est pas qu'une comédie. L'association des Tribuns de la faculté veut aussi faire comprendre et découvrir le fonctionnement de ce type de procès, son avocat général, son assesseur et les jurés.

Ceux ci ont décidé de reconnaître la culpabilité de l'homme à la longue barbe blanche, avant que les acclamations des nombreux spectateurs ne fassent changer d'avis la présidente.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers assises