Bien-être animal. Nougatine, Candy et Crush ont aussi droit à une fin de vie paisible

durée de la vidéo : 00h04mn18s
Animaux. Eux aussi ont le droit à une fin de vie paisible ©Atlantic Télévision by Mstream Studios

La ferme du Rouveau, en Sarthe, accueille une centaine d’animaux abîmés, abandonnés ou destinés à l’abattoir : une vache handicapée des pattes avant, des anciens cochons de cirque qui servaient de rodéo ou des chevaux fatigués de centres équestres. Christophe et Anne-Sophie leur offrent une fin de vie paisible.

Au commencement, Christophe et Anne-Sophie cherchaient un cheval pour leur belle-fille. Ils ont pris contact avec une association qui récupérait de vieux chevaux de centres équestres destinés à l’abattoir, puis ils sont revenus avec trois canassons.

Un couple au grand cœur

Ce couple de gendarmes, qui possède quelques terres, est ainsi devenu famille d’accueil pour ces animaux. "Nous sommes rapidement montés à dix chevaux" explique Christophe. "Nous récupérions les animaux sans réfléchir, pour leur bien-être et pour les sauver".

Aujourd’hui, la ferme du Rouveau, située entre La Flèche et Le Mans, accueille 110 animaux, dont trois vaches, trois alpagas, six ânes, dix-sept chevaux, une vingtaine de chèvres, des moutons et deux cochons de 350 kilos.

Des parcours de vie parfois difficiles

La particularité de ces animaux est qu’ils ont souvent une trajectoire de vie cabossée, un physique atypique, un mental compliqué.

C’est le cas de Nougatine, la vache handicapée des pattes avant, qui forment un X.

"La fille de l’éleveur est venue à la ferme en nous demandant de la sauver" se souvient Christophe. "Nous en avons acheté deux autres pour qu'elle ne se sente pas seule. Elle a une course atypique, mais c’est la première à manger !"

"Muscat et Vedette sont deux cochons récupérés d’un cirque qui faisaient du rodéo" explique Anne-Sophie. "La propriétaire, qui ne pouvait plus s’en occuper, a cherché une solution et est venue nous voir. Elle nous a aidé à construire l’enclos et la cabane".

Les alpagas Candy et Crush ont un souci génétique et ne peuvent pas se reproduire. Tous sont assurés de finir leur vie à la ferme du Rouveau. 

Tous les animaux qui mettent un pied à la ferme restent à la ferme

Christophe Defressine

Une famille formidable

Christophe a quitté son emploi de gendarme pour gérer la ferme au quotidien. Anne-Sophie jongle entre la gendarmerie et la ferme. L’histoire est aussi familiale puisque les parents retraités d’Anne-Sophie donnent un coup de main.

"Ils ont habité pendant un an chez nous, glisse Anne-Sophie, avant de déménager à cinq kilomètres de la ferme". Les quatre enfants du couple, âgés de 7 à 17 ans, sont également mis à contribution, car la ferme est devenue pédagogique.

Une pédagogie qui touchele cœur de tous

"On travaille notamment avec les Ehpad et les IME, l’objectif étant de partager avec le plus grand nombre", précise Anne-Sophie qui se souvient de cet enfant handicapé au niveau des jambes qui venait de se faire opérer.

"Quand il a vu Nougatine arriver au pas de course, il nous a dit que lui aussi, il pourrait bientôt faire pareil. Il a fait le parallèle entre lui et l’animal. Pour nous, ces moments partagés sont magiques".

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv

L'actualité "Vos rendez-vous" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Vos rendez-vous" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité