Pour lutter contre l'illectronisme, la Région Pays de la Loire propose des ateliers numériques collectifs

Publié le
Écrit par Valentin Pasquier, avec Nathan Vildy

Si cela semble naturel pour certains, se servir d'un ordinateur ou d'un smartphone peut relever du chemin de croix pour d'autres, notamment pour les seniors et en zone rurale. À l'heure où les démarches en ligne deviennent incontournables, la Région Pays de la Loire dispense des cours gratuits afin de lutter contre l'illectronisme.

Dans sa campagne à l'orée de la Sarthe et du Loir-et-Cher, Ginette vit paisiblement. Mais sa tranquillité est fragile : dès que cette habitante de Bessé-sur-Braye doit effectuer des démarches en ligne sur son ordinateur, chemin quasi obligatoire aujourd'hui, le stress s'invite chez la septuagénaire.

"Bon, j’arrête parce que je sens que je panique, lance-t-elle, découragée. Par crainte de bientôt être contrainte de prendre rendez-vous chez le médecin sur internet ("sur Doctobill" dit-elle, faisant référence au site Doctolib), elle souhaite "s'y mettre". Mais la tâche est rude. "[Internet,] ça me passe par-dessus la tête. Moi, je suis de la campagne, je ne suis pas née là-dedans !"

Apprendre ensemble

Alors pour prendre de la confiance, la retraitée sarthoise s'est inscrite à un atelier numérique collectif. Elle apprend notamment les bases de l’envoi d’un mail. Pour elle et sa camarade du jour Sylvie, les progrès se font petit à petit. "D’un appareil à un autre ça change ! Ca me perturbe un peu," confie Sylvie, qui après avoir mémorisé un logo, doit en retenir un nouveau sur un autre ordinateur.

Ces cours sont dispensés gratuitement sous l’impulsion du département. Pour lutter contre l'illectronisme, seize conseillers numériques interviennent plusieurs fois par mois dans les intercommunalités. Car cette difficulté ou l’incapacité à se servir des appareils numériques frappe surtout les zones rurales. Dans le sud-est de la Sarthe, ce taux atteint même plus de 20% de la population.

"On a de plus en plus des administrations qui s’éloignent de nous, donc grâce à ça à terme on aura une simplification," espère Jacques Lacoche, le maire (SE) de Bessé-sur-Braye. Dans la région, sur les 450 000 ligériens en difficulté numérique, 83% ont plus de 60 ans.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité