Bébé retrouvé dans une poubelle en Sarthe : la mère mise en examen et placée en détention provisoire

La mère du bébé retrouvé dans un conteneur le 23 mai dernier à Beaumont-sur-Sarthe a reconnu les faits. La jeune femme de 29 ans a été mise en examen et placée en détention provisoire.

L'enquête progresse dans l'affaire du bébé découvert dans un conteneur à Beaumont-sur-Sarthe, le 23 mai dernier.

Delphine Dewailly a annoncé ce vendredi 31 mai que la mère de 29 ans soupçonnée d'avoir placé son bébé dans un conteneur a été mise en examen et placée en détention.

La procureure du Mans expliquait jeudi dans un communiqué que "son placement en détention provisoire (avait été) requis par le parquet, en considération, notamment, du trouble exceptionnel causé par les faits reprochés", précise le parquet du Mans.

La mère, âgée de 29 ans, demeure à Beaumont sur Sarthe "où elle exerce une activité professionnelle. Elle n’a jamais fait l’objet de poursuites pénales pour d’autres faits".

La procureure du Mans précise que l’enquête va se poursuivre sous la direction du Juge d’Instruction, "afin de préciser les circonstances exactes du déroulement des faits, recueillir les observations de" l’entourage et du père de l’enfant, et expertiser le degré de responsabilité de la personne mise en examen, dont le plein discernement pourra être étudié".

Alerté par des pleurs

Le 23 mai dernier, un habitant de Beaumont sur Sarthe, alerté par des pleurs, découvre un nourrisson dans un conteneur proche de son domicile.

"Un enfant tout juste né" était placé dans un sac. Prise en charge par les secours, la petite fille était ensuite conduite à l’hôpital. "L’enfant est désormais en bonne santé. Il a été confié aux services de l’Aide Sociale à l’Enfance du département", précise ce jeudi 30 mai le parquet du Mans.

Une enquête du chef de tentative de meurtre sur mineur de quinze ans était aussitôt ouverte, menée par la Gendarmerie de Mamers, "avec le renfort de l’entier Groupement du département".

Rapidement interpellée, la mère était placée en garde à vue, une mesure "interrompue, afin qu’elle reçoive les soins médicaux nécessités par son état", précise le parquet.

Elle était de nouveau placée en garde à vue à sa sortie de l’hôpital. Elle encourt une peine de prison à perpétuité.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité