Le Mans : l'artiste Johann Le Guillerm signe une résidence de création de trois ans

L'artiste pluridisciplinaire Johann Le Guillerm, lors de la conférence de presse annonçant ses trois ans de résidence artistique. / © Yann Ledos / France 3 PDL
L'artiste pluridisciplinaire Johann Le Guillerm, lors de la conférence de presse annonçant ses trois ans de résidence artistique. / © Yann Ledos / France 3 PDL

Sarthois expatrié à Paris, Johann Le Guillerm renoue avec ses origines. Après un passage à Nantes l'an passé, l'artiste de cirque et plasticien, à l'univers onirique, prend ses quartiers dans sa ville d'origine pour trois ans de création.

Par Yann Ledos

Issu du cirque contemporain, lauréat en 1996 du Grand prix national du cirque, Johann Le Guillerm est une figure internationale du cirque et de l'art contemporain.

Depuis 2001, l'artiste sarthois développe un projet artistique baptisé Attraction : un savant mélange de performances, d'installations et de spectacle.

Cette résidence de trois ans, conclue avec la ville du Mans, va permettre de développer encore plus les recherches du plasticien et de couvrir la ville de ses nouvelle créations. 

Pour recevoir l'enfant du pays, les acteurs locaux de la culture se sont mis en quatre : pour la première fois, la cité du cirque Marcel-Marceau, le festival Le Mans fait son cirque, les théâtres des Quinconces-L'Espal, le théâtre de l'Éphémère, la Fonderie et la ville du Mans se sont associés dans l'accompagnement de ce projet culturel hors normes.

Pendant ces trois années de collaboration, de nombreuses actions de médiation culturelle et artistique seront réalisées à destination des habitants.

Premier rendez-vous avec le public manceau ce week-end avec la performance de La Transumante : 150 carrelets de bois de trois mètres de long, assemblées sans clous, ni cordes, qui se déplacent dans l'espace public avec une dizaine de manipulateurs.
 

Les sarthois peuvent déjà découvrir Les Serpentants, une grande sculpture en bois, exposée sur la place du Jet d'Eau au Mans depuis le début du mois de janvier.

À (re)découvrir, le reportage de notre équipe sur le travail de Johann Le Guillerm, réalisé l'an dernier à Nantes.

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus