Le Mans : une première liste candidate aux municipales de 2020

Audrey Dolo-Canal et Pascale Fontenel-Personne (LREM) lancent leur liste pour les élections municipales au Mans. / © Emile Leveel
Audrey Dolo-Canal et Pascale Fontenel-Personne (LREM) lancent leur liste pour les élections municipales au Mans. / © Emile Leveel

Il s'agit de la liste Ensemble Autr'Mans, portée par Pascale Fontenel-Personne, sans l'investiture du parti présidentiel. La députée En Marche ne sera pas tête de liste. C'est Audrey Dolo-Canal, qui figurait en 2014 sur la liste de Christelle Morançais (LR), qui en portera les couleurs.

Par Yann Ledos

L'association Ensemble Autr'Mans se présente sans étiquette devant les électeurs, mais sa présidente est belle et bien issue du parti présidentiel.

Pour Pascale Fontenel-Personne, il faut arrêter "de mettre des étiquettes et des gens dans des cases ! Moi, je suis à La République en Marche et je suis le président parce que j'ai aimé son discours d'ouverture à la société civile. Nous faisons pareil au niveau de cette liste. Nous ouvrons aux espaces, aux envies, aux compétences. Ce rassemblement est sans étiquette. " 

" Je suis dans l'ADN de La République en Marche au niveau national. Après, La République en Marche Sarthe, je pense qu'ils ont un peu de mal à s'organiser et peut être que le rassemblement serait bon pour eux à un moment... " Pascale Fontenel-Personne, députée LREM de la Sarthe

Les dix premiers noms de la liste ont été dévoilés hier. Deux maires en activité figurent au tableau de chasse de cette nouvelle offre politique : il s'agit du maire de Brains-sur-Gée, Laurent Veau, et de celui de Ruaudin, Samuel Chevallier.

La liste sera portée par Audrey Dolo-Canal, propriétaire d'un institut de beauté au Mans, et ancienne candidate aux municipales de 2014 sur la liste de Christelle Morançais (LR), mais aussi candidate malheureuse aux élections départementales de 2015, associée à l'UMP Karl Edom.

La jeune femme de 38 ans se présente sans étiquette. Elle indique souhaiter l'amélioration de la qualité de vie des Manceaux et vouloir renforcer l'attractivité de la ville hors de ses frontières.

" Il faut réaligner tout ce qui fonctionne dans notre ville " explique la tête de liste. " En voir les disfonctionnements, sans être dans la critique négative. Peut importe le bord politique des gens qui nous rejoignent, ils sont là pour nous apporter des projets, soit qu'ils ont déjà soumis dans les années précédentes, soit qu'ils ont réussi à faire dans leurs entreprises ou dans leurs associations et de récupérer ces projets pour que cela puisse profiter au plus grand nombre. "

L'association ne compte pas briguer l'investiture officielle de la République en Marche.

Cela ne devrait, par contre, pas être le cas de l'autre association à visée électorale, Le Mans, on y gagne, soutenue par l'autre député LREM de la Sarthe Damien Pichereau et par le Modem.

La commission d'investiture du parti présidentiel devrait trancher début décembre.

Sur le même sujet

Les + Lus