Moto : l'équipe du lycée sud du Mans fête ses 25 ans sur les pistes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann Ledos .

La 25ème promotion de lycéens mécaniciens-préparateurs est engagée dans la première manche du championnat de France Superbike les 28 et 29 mars prochain sur le circuit Bugatti du Mans.

" C’est la première sortie des nouveaux élèves, donc je suis à l’affût de tout ce qui se passe autour des deux motos qui roulent ", explique Damien Saulnier, le boss du Junior Team. Dans le box de la moto n°72, les dix mécanos de la promotion 2022 du lycée Le Mans Sud s'affairent autour de la Suzuki. Après cinq mois de formation en atelier, place aux sept mois de mise en application sur les circuits internationaux. Une plongée dans le grand bain de la compétition.

Premiers tours de chauffe

Pour ces dix étudiants post-bac, spécialisés en mécanique de compétition moto, c'est une grande première. " Tout le monde ici découvre le monde de la compétition, surtout à cette échelle-là ", raconte Lenaïck Fahier, un des heureux élèves de cette promotion, "mais il ne faut pas se laisser déborder. Tous les pilotes roulent à 300 km/h donc il faut bien vérifier ce qui relève de leur sécurité." Même son de cloche pour son camarade Boris Lenauld : "  Il faut tout contrôler pour que le pilote soit serein sur la moto. Ce sont nos premiers essais donc il y a un peu de pression. Pour l’instant, ça se passe bien… On est une bonne équipe, tout le monde a trouvé sa place. " 

L'école de la piste

L'aventure du Junior Team débute à la rentrée scolaire 1997. Sous l'impulsion de Jean-Claude Chemarin, quadruple vainqueur du bol d'Or, une section de compétition se met en place au lycée Sud du Mans. Le pilote réussit à convaincre un jeune prof de rejoindre le projet : Damien Saulnier, pilote lui-même à ses heures, va devenir l'artisan du Junior Team. " Je ne savais pas où je mettais les pieds. Mais j’aime ces challenges-là : j’ai fait de la course, je roule toujours, donc je veux que ça marche. Je veux que ça gagne. Je me suis mis à fond avec l’idée de gagner des courses, de gagner des championnats…" Et l'engagement et la passion finissent par payer : les Suzuki du Junior trustent les podiums, souvent premières dans leur catégorie (Stocksport), troisième ou quatrième au général derrière des teams pro... Un palmarès conséquent sur 25 ans de compétition.

Cette envie de gagner, la passion de la course et du sport mécanique en général, c’est ce qui a fait qu’on en arrive ici et maintenant avec une équipe sympa et qui est reconnue dans le monde de l’endurance et de la vitesse.

Damien Saulnier

Le projet du Junior Team, Damien Saulnier y croit encore comme aux premiers jours. Toujours motivé, ce Sarthois, professeur au lycée Sud, répond présent sur les circuits du monde entier pour aller décrocher les meilleures places, tout en offrant à ses élèves une expérience hors-normes. " Je suis content parce que c’est une belle aventure humaine, un super projet avec l’Éducation nationale. Les différents proviseurs, chefs de travaux, agents comptables ont tous joué le jeu pour nous aider et faire que cette structure puisse durer. Et puis, l’élément important, c’est de voir tous ces mécanos qui sont dans des teams professionnels dans le motocross, en endurance, dans les teams moto 3, moto 2, moto GP… et de voir également des pilotes qui sont passés par le Junior et qui sont aujourd’hui dans des équipes d’élite. "

Une formation en accéléré

Pour les pilotes aussi, le Junior est une école de l'excellence. Le team sarthois a souvent servi de tremplin pour rejoindre des écuries prestigieuses. Connue pour son sérieux et son efficacité, l'équipe de Damien Saulnier fait référence dans le milieu de la moto, au point que les pilotes ne se font pas prier pour signer une saison au Junior. À l'image de Charles Cortot qui souhaite profiter de ces 25 ans d'expérience : " C’est un team super carré et moi, j’ai besoin de ça pour m’accompagner dans ma progression. Et le fait de bosser avec les élèves, c’est assez cool parce qu’on a tous à peu près le même âge et du coup, ça créé une bonne entente. Eux, comme moi, on progresse tout au long de la saison. "

Début de saison

La première manche du championnat de France Superbike qui se déroulera le week-end du 28 et 29 mars prochain devrait permettre à tous, apprentis pilotes et mécanos, de se frotter à la compétition et de mesurer leurs marges de progression. Avec, en tête, l'idée de briller à domicile dès le 16 avril prochain pour le départ des 24 heures du Mans moto, le graal de l'endurance. 

Le Junior Team a encore de l’avenir devant lui. Il y a toujours des pilotes qui ont envie de rouler chez nous. Et il y a toujours un engouement des jeunes qui passent par un bac pro, un BTS mécanique moto et que l’on voit débarquer avec les yeux qui pétillent aux journées portes ouvertes…

Damien Saulnier

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité