Spay, au sud du Mans : la belle histoire de Louis, atteint de trisomie, et qui a trouvé une place de serveur dans un restaurant

Publié le
Écrit par Maïna Sicard-Cras avec Fabienne Béranger

Il s'appelle Louis, a 24 ans et est atteint de trisomie 21. Il vient d'être embauché pour un apprentissage dans un restaurant à Spay. Une belle histoire entre un restaurateur et le jeune homme.

Il en rêvait déjà tout petit, son voeu est exaucé.
A 24 ans, Louis atteint de trisomie 21 entame sa première semaine comme apprenti serveur au Prélandon, à Spay, tout proche du Mans.

Sa place, Louis l'a mérité. Après des mois recherches sans succès, sa soeur, désespérée, publie une annonce sur les réseaux sociaux. Elle sera partagée par plus de 5 800 personnes !

Touché, Sebastien Semonin décide de lui donner sa chance.

"Il a fait un stage d'un mois, et en trois semaines, il a avait déjà fait de nets progrès, et ça se ressentait visiblement aussi à la maison, c'est pour ça qu'on a décidé de le prendre", explique Sebastien Semonin, restaurateur  et patron du "Prélandon".

Un soulagement pour les parents.

"Louis, le premier jour, quand il est revenu, il a dit, j'ai des copains et des copines, se réjouit Pascal Robert, le papa de Louis, après, c'est une façon pour lui de dire que le lien s'est fait avec les personnes".

Petit à petit : Louis prend ses marques.

"Il est assez à l'aise avec tout le monde mais avec les clients c'est pareil, ils commencent à le connaitre en plus, raconte Emmanuelle Guerrier, l'une des serveuses du restaurant.

Le rythme de travail a été adapté à ses besoins : 3 jours par semaine de 10h à14h. Et toujours accompagné.

"Des fois, quand ça va un peu plus vite, où nous on l'habitude d'aller vite, il faut lui dire un peu ce qu'il faut faire, explique Mélanie Marquis, serveuse, et puis des fois de lui-même, il va voir qu'il faut remettre du pain ou des choses comme ça".

A termes, l'équipe en est persuadée, Louis sera très vite autonome. Un serveur passionné, pleinement intégré dans le milieu de la restauration.