Législatives 2022 : la gauche peut-elle conserver la 4ème circonscription ?

Publié le
Écrit par Yann Ledos avec Ana Le Roy

C'était historiquement la circonscription détenue par François Fillon et son suppléant Marc Jouleau. Depuis 2012, elle a basculé à gauche avec l'élection du socialiste Stéphane Le Foll, puis de sa suppléante Sylvie Tolmont. C'est elle qui se présente aujourd'hui pour la première fois devant les électeurs sous son nom propre.

Avec un axe ouest qui réunit Sablé-sur-Sarthe, fief historique de François Fillon, et Le Mans, ville de gauche depuis près de 50 ans, la 4ème circonscription de la Sarthe présente un visage contrasté, tant politiquement qu'économiquement.

Avec une partie sabolienne tournée vers l'industrie, notamment agro-alimentaire avec le groupe LDC ou la fromagerie Bel, et un autre secteur, plus proche de la capitale sarthoise, tourné vers l'industrie automobile (Renault, NTN), le territoire apparaît plutôt dynamique.

Mais il comprend aussi une ville comme Allonnes, l'une des communes les plus pauvres de France, avec un taux de chômage élevé et une population dépassant les 11 000 habitants.

Au premier tour de la présidentielle, les deux principaux candidats Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont terminé en tête des scrutins, avec seulement 128 voix d'écart au profit de la candidate RN (28%). Loin devant les 18,1% de Jean-Luc Mélenchon...

La députée sortante

La socialiste Sylvie Tolmont se présente pour la première fois sous son nom malgré deux mandats passés à l'Assemblée nationale. C'est en tant que suppléante de Stéphane Le Foll, après sa nomination au gouvernement en 2012, qu'elle entre au Palais Bourbon. Elle effectuera, de même, son deuxième mandat de députée lorsque Stéphane Le Foll quittera son siège pour devenir maire du Mans en 2018.

Ancienne salariée de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la Sarthe durant 25 ans, Sylvie Tolmont est l'auteure, au nom de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation, d'un rapport sur le projet de loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes et d'un rapport centré sur la difficulté scolaire. 

Elle se présente sur ce scrutin en dehors des accords de la Nupes, la Nouvelle union populaire écologiste et sociale, initiés par la France insoumise.

Le contexte politique

Pour le politologue Arnaud Leclerc, " Sylvie Tolmont est dans une configuration électorale structurellement favorisée, dans le sens où elle est identifiée. C’est une circonscription qui a été deux fois à gauche, avec un poids lourd comme Stéphane Le Foll. Même s'il y a toujours une interrogation quand il y a une transmission de témoin vers quelqu’un d’autre. " 

La bénéficiaire de ce trou dans la raquette socialiste pourrait être la Nupes qui présente Elise Leboucher. La France Insoumise tentera, peut-être, dans cette 4ème circonscription, de jouer les trouble-fêtes. C'est en tout cas l'avis d'Arnaud Leclerc : " Ça va être intéressant de voir la possibilité d’un ancrage LFI, c’est une situation qui est très marquée en Sarthe. Quand un candidat LFI arrive dans une circonscription, est-ce qu'il y a une possibilité de s’inscrire ou pas ? C’est un peu l’interrogation que j’ai sur cette question-là."

Contenu de son passé, il est possible que La France Insoumise fasse un bon score. L’accord NUPES a pour but que LFI se crée un ancrage territorial qu’elle n’a jamais eu jusqu’ici.

Arnaud Leclerc

Politologue

Les candidats au premier tour dans la 4ème circonscription de la Sarthe

Thierry Nouchy (suppléant Mathieu Thénaisie) LO

Elise Leboucher (suppléante Florence Gibert) Nupes

Raymond de Malherbe (suppléant Fabien Carton) RN

Sylvie Tolmont (suppléant Romuald Martin) PS, hors accord Nupes

Sébastien Buard (suppléant Fabien Lorne) Reconquête !

Didier Barbet (suppléante Michaëla Chaumont) Sans étiquette

Emmanuel Franco (suppléante Ghislaine Bodard-Soudée) LR

David Dalibert (suppléante Mireille Dalibert) Parti animaliste

Joachim Le Floch-Imad (suppléante Catherine Cailleau) Ensemble, majorité présidentielle

Stéphane Boulay (suppléante Mireille Dufay) Patriotes

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité