Sarthe : Les urgences de l'hôpital de Mamers resteront finalement ouvertes au mois de décembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Calcagni avec Lucie Caillière
élus, syndicats et population dans les rues de Mamers  el 23 novembre 2021 pour défendre le service des urgences de l'hôpital menacé de fermeture provisoire faute de personnel
élus, syndicats et population dans les rues de Mamers el 23 novembre 2021 pour défendre le service des urgences de l'hôpital menacé de fermeture provisoire faute de personnel © Killian Moreau

Prés de 400 personnes se sont mobilisées ce mardi 23 novembre pour éviter la fermeture des urgences de Mamers. Elles ne fermeront finalement pas au mois de décembre faute de personnel. Grâce au recours aux heures supplémentaires notamment. Elus, syndicats et population maintiennent la pression.

"On en a marre de prendre des gens dans des conditions qui ne sont pas correctes" explique cette manifestante membre du personnel de l'hôpital de Mamers.

Faute de personnel, la direction de l'hôpital avait un temps envisagé la fermeture des urgences pour tout le mois de décembre. Avant de se rétracter. 

Mais l'inquiétude reste vive pour les Mamertins. 

Toujours mobilisés

"On en a besoin. On va où si on est malade ? Alençon ? Le Mans ?" explique cette dame qui s'est mobilisée pour défendre le service des urgences de cette commune de 5 000 habitants du nord du département.

"Il faut penser aux personnes qui vieillissent" explique cet autre mamertin.

Nous on a vu notre hôpital prospérer, maintenant on le voit dégringoler

Une membre du personnel soignant de l'hôpital de Mamers

Tous ont manifesté mardi afin d'obtenir plus de moyens sur les services encore en activité dans cet hôpital : médecine, court séjour en gériatrie.

Et l'activité d'urgence. 

Le recours aux heures sup

"Moi depuis le début du mois, je suis venue compenser plusieurs fois des arrêts et des problèmes d'effectifs" détaille Michael Trouvé, aide-soignant aux urgences et SMUR de Mamers.

"Ce qui correspond à 3 fois 12 heures supplémentaires depuis le début du mois, sachant que nous faisons des journées de 12 heures et du jour et de la nuit" assure-t-il.

Car pour éviter cette fermeture des urgences de Mamers, certains salariés ont accepté de faire des heures supplémentaires. 

Le plan blanc a même été activé par la direction. Et des soignants doivent arriver en renfort. 

Un contexte difficile

"On travaille aussi au planning de janvier et de février, on est en tension" assure Ninon Gautier, la directrice du site hospitalier de Mamers.

"On est aussi en période hivernale, il y a la COVID qui est là et les autres épidémies aussi" renchérit Ninon Gautier.

"Donc satisfaisons-nous de pouvoir maintenir cette offre pour la population" conclut la directrice du site.

Il s'agit de maintenir l'offre. 

Grève illimitée maintenue

La municipalité de Mamers l'assure : elle surveillera de près la situation à l'hôpital. 

"Si dans 15 jours, si dans un mois, si dans deux mois, il y a des menaces on sera présent et attentifs et vigilants pour regarder ça comme le lait sur le feu" promet Frédéric Beauchef,  maire de Mamers présent à la manifestation.

Pour l'instant, les syndicats maintiennent leur mouvement de grève illimité. 

Notamment contre les fermetures de lits envisagés.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.