• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Pour Stéphane Le Foll, la réforme du code du travail “ne réglera pas le problème du chômage”

Stéphane Le Foll en avril 2017 / © MaxPPP
Stéphane Le Foll en avril 2017 / © MaxPPP

Le député de la Sarthe a estimé ce vendredi matin sur CNEWS que la réforme du code du travail, présenté jeudi par le Premier ministre, "ne règlera pas le chômage structurel en France".

Par M. F. avec AFP

Stéphane Le Foll, ancien ministre socialiste de l'Agriculture, a critiqué vendredi la réforme du Code du travail, qui "ne sera pas la condition pour créer de l'emploi" et affaiblit selon lui la représentation syndicale.

Cette réforme qui a été présentée (...) comme la mère des réformes ne sera pas la condition pour créer de l'emploi

a prédit sur CNews le député de la Sarthe, qui était également porte-parole des gouvernements de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve.


"Ca affaiblit y compris dans les petites entreprises le syndicalisme. Ca ne règlera pas le chômage structurel en France, ce n'est pas ça qui va le faire", a-t-il regretté.

Stéphane Le Foll sur CNEWS

La réforme prévoit notamment que les TPE de moins de 20 salariés puissent négocier avec un employé non élu et non mandaté par un syndicat. Dans les entreprises de 20 à 50 salariés, la négociation sera possible avec un élu du personnel non mandaté.

L'ancien ministre a également déploré la redéfinition du "périmètre" des difficultés économiques des entreprises, qui seront appréciées à l'échelle du territoire national plutôt que mondial.

"Si on ne garde que la filiale française pour dire qu'elle va mal, sans regarder ce qui se passe, on peut prendre des risques importants", a-t-il regretté.


Il a en revanche salué "l'augmentation de 25%" des indemnités de licenciement, "une bonne mesure" obtenue pas les syndicats.

"Cet engagement (la réforme du Code du travail) c'était un engagement d'Emmanuel Macron quand il était même ministre je m'en souviens très bien", a déclaré l'ancien porte-parole du gouvernement, qui a côtoyé Emmanuel Macron sous le quinquennat Hollande.

L'exécutif de l'époque avait proposé sa propre loi travail, très décriée et mise en place dans la douleur grâce au 49-3.

"Qu'est-ce qui a changé? C'est que FO (Force ouvrière) a voulu s'engager dans les négociations. La dernière fois FO est descendu dans la rue avec la CGT et était pour un retrait de la loi préalable à toute discussion", a rappelé Stéphane Le Foll.

Il a également affirmé qu'il ne participerait pas à la manifestation de la CGT le 12 septembre, alors que le Parti socialiste décidera selon lui de sa position "lundi".

A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus