• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Bruno Retailleau reconduit à la tête des sénateurs Les républicains

Bruno Retailleau le 8 septembre, alors qu'il annonçait quitter la tête de l'exécutif de la région Pays de la Loire pour le Sénat, en raison de la règle de non-cumul des mandats. / © olivier Lanrivain/Maxppp
Bruno Retailleau le 8 septembre, alors qu'il annonçait quitter la tête de l'exécutif de la région Pays de la Loire pour le Sénat, en raison de la règle de non-cumul des mandats. / © olivier Lanrivain/Maxppp

Bruno Retailleau a de nouveau obtenu, mercredi 27 septembre, la présidence du groupe LR au Sénat. Le désormais ex-président de la région Pays de la Loire, qui a choisi de se consacrer uniquement à son mandat de sénateur de Vendée, est à la tête du groupe parlementaire depuis 2014. 

Par Valentin Pasquier, avec AFP

Bruno Retailleau a été réélu à l'unanimité mercredi président du groupe Les républicains au Sénat, à l'occasion de la première réunion depuis les élections du dimanche 24 septembre, a appris l'AFP de source parlementaire.

Les sénateurs LR, dont les effectifs sont passés de 142 à plus de 150, ont désigné le Vendéen par acclamation. De même, ils ont désigné le président sortant de la Haute assemblée Gérard Larcher comme leur candidat à la tête de cette chambre. Le sénateur des Yvelines, qui avait déjà annoncé son intention de se représenter, est le seul candidat déclaré pour le moment.




Bruno Retailleau sera assisté par deux vice-présidents, Philippe Mouiller (Deux-Sèvres) et Dominique Estrosi-Sassone (Alpes-Maritimes), et un trésorier, Jean-Noël Cardoux (Loiret). La réunion a eu lieu à huis clos, en présence d'un très grand nombre de sénateurs, a-t-on indiqué.

Parmi les absents figuraient Claude Malhuret (Allier) et Jérôme Bignon (Somme), dont les noms circulent pour former un groupe "Constructifs" dissident.




Élu sénateur de Vendée en 2004 après avoir été député, Bruno Retailleau, âgé de 56 ans, avait été élu pour la première fois président de son groupe en octobre 2014.

Ancien président du conseil général de Vendée, puis du conseil régional des Pays de la Loire, il a renoncé à ce dernier mandat au profit de celui de sénateur, en raison de la règle de non-cumul des mandats, qui s'appliquera dès octobre 2017.

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus