Confinement - Vendée : les camping-caristes font le choix du retour à la maison

Rester ou rentrer à la maison ? Telle est la question ! Pour les nombreux camping-caristes déjà arrivés sur le littoral de Vendée, le nouveau confinement sonne comme un ordre de retour à la maison.

À peine arrivés pour Pâques, déjà prêts à repartir, le confinement n'incite pas les camping-caristes aux longs séjours sur le littoral de Vendée
À peine arrivés pour Pâques, déjà prêts à repartir, le confinement n'incite pas les camping-caristes aux longs séjours sur le littoral de Vendée © Denis Leroy / France Télévisions

 

D'ordinaire le week-end de Pâques sonne le début de la saison touristique. Mais depuis le printemps 2020, plus rien n'est ordinaire. Si le retour des camping-caristes ne fait pas le printemps, c'est un indicateur de la reprise de la belle saison. Las, l'annonce par le président de la République d'un nouveau confinement national à partir du 2 avril a refroidi les plus enthousiastes.

 

Le faux départ de la saison

Au Repos de la Tortue, une aire de campings cars privée à Saint-Jean-de-Monts, l'ambiance est au départ. Dimanche au plus tard. Même pas question de profiter d'une journée supplémentaire lundi, puisque dans le flou de ce confinement dit "allégé" durant ce week-end pascal, la possibilité de voyager d'une région à l'autre reste envisageable.

"Nous avions une occupation de 40% depuis la réouverture de l'aire, indique Véronique Grondin la gérante du Repos des Tortues, mais les gens souhaitent rentrer chez eux. Ils nous disent qu'ils ont peur du COVID, ils s'inquiètent de rester bloqués. 10 km à la ronde ce n'est pas beaucoup. Pour nous l'aire reste ouverte, les gens peuvent venir, s'ils veulent rester là un petit peu, il n'y a aucun problème !"

Lionel, un camping-cariste prudent, a tout de même voulu profiter des ces premiers jours de printemps quasiment estivaux. "On s'y attendait un peu, on est partis à 200 km maximum en Vendée ou en Charente pour attendre la mauvaise nouvelle, pour pouvoir retourner à la maison assez rapidement".

Habituellement Pâques sonne comme le départ de la saison estivale sur le littoral de la Vendée
Habituellement Pâques sonne comme le départ de la saison estivale sur le littoral de la Vendée © Denis Leroy / France Télévisions

 

Partir, revenir

Emmanuel Macron a précisé que "les déplacements entre les régions sont autorisés durant le week-end de Pâques". Il est donc possible de changer de région pour aller se confiner dans une autre résidence par exemple, à priori donc pas pour partir en week-end. Mais ce qui n'est pas explicitement interdit reste autorisé. 

À compter de ce samedi 3 avril, on ne devrait plus circuler au-delà de 10 km de son domicile. Mais en même temps, aucun interdit ne vient empêcher les français de circuler jusqu'à lundi soir. Ensuite nous serons vraiment dans le dur du confinement, pour quatre semaines.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie vacances confinement santé société covid-19