Déjà 12 morts sur les routes de Vendée en 2024. Incivilité, impatience et égoïsme souvent en cause

Après un bilan 2023 inquiétant, où 57 personnes ont perdu la vie sur les routes de Vendée, celui de 2024 semble prendre le même chemin. Déjà douze tués depuis le début de l'année, le dernier en date ce jeudi 15 févrieer

Excès de vitesse, alcoolémie, stupéfiants, inattention...

Depuis le début de l'année, en Vendée, douze personnes ont déjà perdu la vie sur les routes du département.

Le dernier accident en date, un véhicule seul dans un étier sur la commune de Beauvoir-sur-Mer. Au volant, un homme de 41 ans est décédé ce jeudi matin 15 février. L'origine de l'accident est pour le moment inconnue.

12 accidents mortels en un mois et demi

Une tendance toujours à la hausse que regrette Eloïse Laubreton, monitrice et cogérante d'auto-écoles en Vendée. "Aujourd'hui, sur les routes, il n'y a plus que de l'incivilité, avec des conducteurs impatients, qui respectent de moins en moins la réglementation".

La sanction n'est pas assez forte. C'est tellement facile de réitérer les infractions, qu'à un moment donné, ça devient très dangereux...

Eloïse Laubreton

Co-gérante d'autos-écoles en Vendée

Un bilan 2023 record, avec 57 personnes décédées sur les routes du département, et un début d'année 2024 qui s'annonce tout aussi inquiétant.

Face à ce constat, le préfet de Vendée, Gérard Gavory, promet plus de prévention et plus de répression, avec notamment l'installation de nouveaux radars dans les endroits les plus accidentogènes.

"La tendance 2024 est très inquiétante : il y a eu 8 décès sur les routes en janvier et depuis le début du mois de février, on en est au troisième. Donc il y a déjà 11 tués, en l'espace d'un mois et demi... Ce n’est pas possible". 

C'est le comportement des automobilistes qui a changé, il y a une grosse part d'égoïsme sur les routes aujourd'hui !

Delphine Durand

Membre du syndicat Mobilians sécurité routière

Alcool et stupéfiants, inattention, malaise, vitesse, les causes sont multiples.  

Selon Delphine Durand, monitrice d'auto-école et membre du syndicat Mobilians sécurité routière, c'est le comportement des automobilistes qui a changé ces dernières années, et plutôt dans le mauvais sens.

"Les gens se sentent en sécurité, ils ne font plus attention aux autres et leur rapport aux règles de conduite n'est plus du tout le même. Ils sont devenus égoïstes !".

Alors que le nombre de permis retiré pour des infractions graves a baissé de 7 % l'an dernier en Vendée, le nombre de tués, lui, a augmenté de 12 %. Un mauvais bilan face à une tendance nationale où la mortalité routière est en légère baisse.

Un reportage de David Jouillat et Damien Raveleau

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv