Vélo. Arcade Cycles inaugure sa nouvelle usine

Installée à La Roche-sur-Yon en Vendée depuis 1995, Arcade Cycles poursuit son développement, porté par l'engouement pour la petite reine. Avec cette nouvelle usine, l'entreprise prévoit de produire deux fois plus de vélos par an.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'entreprise vendéenne Arcade Cycles a investi 17 millions d'euros pour construire sa nouvelle usine à La Roche-sur-Yon. Située à quelques centaines de mètres de la précédente, elle est deux fois et demi plus grande avec une superficie de 15 000 m².

Opérationnel depuis janvier 2024, le site devrait permettre de doubler la production, de 60.000 à 120.000 vélos par an. Elle emploie 124 salariés, dont certains, les plus anciens, ont vu la société changer au fil des évolutions de la société. 

"J'ai connu le vélo traditionnel, le vélo électrique et les progrès du vélo électrique", explique Sylvie Borderon, salariée depuis 27 ans. L'entreprise est spécialisée dans la conception et l’assemblage de vélos de ville classiques et à assistance électrique pour les professionnels de la location, majoritairement les loueurs et les villes. 

"Le marché du vélo et de la mobilité douce est en croissance structurelle pour plusieurs années", souligne Frédéric Lucas, directeur général d'Arcade Cycles. Depuis 2017, la croissance est de 10 à 15% par an."

Des vélos mécaniques et électriques

Même si le marché du vélo électrique est aujourd'hui le plus porteur, l'entreprise joue toujours la carte du vélo, dit musculaire. "Beaucoup de mes confrères ont fait le choix d'arrêter le vélo mécanique, je pense que c'est une erreur, je pense qu'il faut le conserver", assure Frédéric Lucas. Aujourd'hui, on a une très forte concurrence du Portugal, de la Roumanie, mais il n'y a aucun projet d'arrêter ce vélo, c'est notre ADN."

On est nés avec les loueurs touristiques de la côte atlantique, des îles Vendéennes, de l'île de Ré, de la Charente maritime. Ce sont aujourd'hui ceux qui nous commandent toujours le plus de vélos mécaniques.

Frédéric Lucas

Directeur général d'Arcade Cycles

Dans un marché européen très concurrentiel, la société joue la carte de l'innovation et du made in France. "On est très présent sur le vélo connecté, sur le vélo électrique, c’est ce qui nous permet aujourd’hui de tirer notre épingle du jeu. On dispose d'un bureau d'études en interne", souligne Frédéric Lucas.

En 2023, le chiffre d'affaires d'Arcade Cycles était de 39 millions €. D'ici à 2030, l'entreprise vise un chiffre d'affaires de 100 millions €. Pour atteindre cet objectif, elle prévoit de créer 60 emplois d'ici à la fin de la décennie.

►Voir le reportage de Quentin Carudel et Damien Raveleau avec les interviews de Sylvie Borderon (Assistante méthode qualité production) et Frédéric Lucas (Directeur général d'Arcade Cycles)

durée de la vidéo : 00h01mn52s
Inauguration d'une nouvelle usine des vélos Arcade Cycles à La Roche-sur-Yon ©France Télévisions/Q. carudel/D. Raveleau/M. Gimenez

► Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv