• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Politique : Bruno Retailleau critique le projet de ratification sur la charte des langues régionales

Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat et nouveau président de la région des Pays de la Loire / © Jean-François Monier / AFP
Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat et nouveau président de la région des Pays de la Loire / © Jean-François Monier / AFP

Bruno Retailleau, président des sénateurs Les Républicains, affirme dans un communiqué que la charte des langues régionales, dont le projet de ratification a été présenté vendredi au Conseil des ministres, est "une nouvelle diversion de François Hollande pour masquer ses échecs économiques".

Par AFP - éditing Claude Bouchet

"Cette adoption nécessite un changement constitutionnel. C'est une faute et une manoeuvre", c'est "une faute car s'il faut modifier la constitution, c'est bien
que la charte remet en cause l'unité républicaine"
, estime le sénateur de Vendée.

Selon lui, "personne ne conteste que protéger les langues régionales est une cause juste mais la charte va beaucoup plus loin; elle confère le droit pour des minorités de revendiquer des droits spécifiques. François Hollande propose d'inscrire dans la constitution le principe du communautarisme"

"C'est une très grave erreur au moment où plus que jamais notre pays a besoin de retrouver son unité nationale. Il y a même une forme de cynisme du président de la République à vanter à la fois l'esprit du 11 janvier et à installer le communautarisme dans notre constitution", affirme-t-il également.

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus