La Roche-sur-Yon : plusieurs incendies inexpliqués dans la nuit du 24 au 25 décembre

l'entrée du parking d'où le feu est parti - La Roche-sur-Yon (Vendée) / © France 3 Pays de La Loire
l'entrée du parking d'où le feu est parti - La Roche-sur-Yon (Vendée) / © France 3 Pays de La Loire

Voitures, camping-car, benne de pneus usagés, ... plusieurs incendies ont éclaté à différents points de La Roche-sur-Yon, dans la nuit du 24 au 25 décembre. D'après les premiers éléments, la piste d'incendies volontaires est à privilégier. 

Par Damien Raveleau

Dans la nuit du 24 au 25 décembre, plusieurs incendies ont éclaté à La Roche-sur-Yon. Le premier appel a été reçu par les pompiers vers 2h40, le 25 décembre. Au total, quatre incendies ont éclaté à différents points de la ville, dont trois dans le centre-ville. De grosses frayeurs et des carcasses de véhicules mais le bilan aurait pû être bien pire. 

Un feu a éclaté dans le parking souterrain d'un immeuble situé rue Doumer. Dans la nuit, une cinquante d'habitants a été évacuée. 20 personnes ont fait l'objet d'un bilan par les médecins du SMUR et 5 ont dû être transportées vers le centre hospitalier de la Roche-sur-Yon en raison de l'inhalation de fumées. La Préfecture a précisé que "la grande majorité des résidents a pu bénéficier d’une solution de relogement au sein de leurs familles. 7 personnes ont été néanmoins relogées par la mairie dans un hôtel." Les premiers résidents ont pu réintégré leurs appartements à la mi-journée, les derniers étant rentrés chez eux en fin de journée. Aucune famille n'a eu besoin d'être d'être relogée par la Mairie. Le chauffage et l'électricité ont été rétablis ce mercredi matin dans l'ensemble de l'immeuble.
L'entrée du parking située rue Gallieni est totalement noircie pas les fumées. Dans le parking sous-terrain d'où le feu est parti, 3 voitures qui ont été totalement détruites. Au moment du sinistre, le parking contenait une quarantaine de véhicules.

A quelques pas, c'est un camping-car garé rue Haxo, sur le côté du parking Clemenceau, qui a pris feu. Le drame a été évité de justesse. Selon le quotidien Ouest-France, deux personnes dormaient dans le camping-car. Elles venaient de réveillonner en famille quand elles ont été réveillées par une odeur de brûlé. Le propriétaire a précisé au quotidien "J’ai vu le feu au niveau du réservoir, derrière le poste conducteur. J’ai vite sorti les bouteilles de gaz et j’ai essayé d’éteindre les flammes avec l’extincteur." Le mari et la femme ont juste eu le temps de quitter le camping-car, en caleçon et en chemise de nuit. Tout est allé très vite. Leurs affaires personnelles ont été détruites dans l'incendie. 

Un peu plus loin, un troisième feu a éclaté, près de la gare. Rue Louis Blanc, ce sont plusieurs véhicules garés le long du trottoir, qui ont été incendiés.

Enfin, les pompiers sont également intervenus au nord de La Roche-sur-Yon pour éteindre l'incendie survenu dans une benne de pneus usagés appartenant à l’établissement Feu Vert.

Tous ces incendies survenus dans la nuit du 24 au 25 décembre ont mobilisé 53 sapeurs-pompiers et nécessité le déploiement d’importants moyens matériels provenant de plusieurs centres de secours (La Roche-sur-Yon, La Chaize-le-Vicomte, Aizenay, Nieul-le-Dolent, Le Poiré-sur-Vie).

Le Ministère Public a ouvert une enquête pour cette série d’incendies. Elle devrait permettre de préciser si les incendies sont volontaires ou non et s'ils ont un lien entre eux. 

Les + Lus