Les Sables-d'Olonne : début de la vaccination grand public, Yannick Moreau tacle les incohérences du plan gouvernemental

La vaccination ouverte, dans un premier temps, aux personnes de plus de 75 ans devrait débuter le lundi 18 janvier. Dans un communiqué, le maire des Sables d'Olonne, Yannick Moreau ne cache pas son agacement et pointe les incohérences de l'état dans l'organisation de cette campagne.

La campagne de vaccination pour le personnel soignant à démarré en Vendée. Les plus de 75 ans doivent encore patienter quelques jours avant de pouvoir se faire vacciner.
La campagne de vaccination pour le personnel soignant à démarré en Vendée. Les plus de 75 ans doivent encore patienter quelques jours avant de pouvoir se faire vacciner. © Damien Raveleau - france télévisions

Alors que la France est pointée du doigt pour sa lenteur à mettre en route la vaccination contre la Covid, les maires, eux, se mobilisent depuis plusieurs jours pour faire valoir leur rôle de facilitateur en la matière. 

L’association des maires de France dirigée par François Baroin (LR, Troyes) estime même que la réussite de la campagne de vaccination repose "à la fois sur son caractère massif et sur la confiance de la population ", deux points sur lesquels " les élus locaux sont les mieux placés pour garantir son efficacité ". Et l’AMF de poursuivre : " l’Etat doit entendre les propositions qui lui sont faites de modifier sa méthode de déploiement de la campagne pour s’appuyer sur les collectivités locales qui disposent des moyens logistiques appropriés et qui ne cessent de dire leur disponibilité pour agir." (cf. "le courrier des maires")

Yannick Moreau, le maire des Sables d'Olonne ajoute ce mercredi soir sa voix au concert d'indignation de nombreux édiles.

On sent poindre son agacement dès la première ligne du communiqué de presse qu'il a fait parvenir aux rédactions ce mercredi 13 janvier.

"L’État a finalement demandé cette semaine à la ville des Sables d’Olonne de l’aider à mettre en œuvre une campagne de vaccination au bénéfice des personnes vulnérables de la Vendée littorale" écrit-il. "L’État ne disposant pas des moyens humains et matériels nécessaires à l’ouverture du centre de vaccination des Sables d’Olonne, la ville des Sables, en partenariat avec les médecins et soignants regroupés au sein de la «Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) du Littoral vendéen» a mobilisé ses ressources pour activer cette vaccination à compter du lundi 18 janvier 2021".

Les bénéficiaires de ces premières sessions de vaccination grand public sont les personnes de plus de 75 ans résidant dans l’arrondissement des Sables d’Olonne.

La vaccination est gratuite et exclusivement accessible sur rendez-vous. Le meilleur moyen pour les personnes de plus de 75 ans désireuses de se faire vacciner et d’obtenir un rendez-vous rapidement est de s’inscrire via le site internet «DOCTOLIB». 

"Un numéro de téléphone spécifique (qui sera traité par les agents de la ville des Sables d’Olonne), précise encore le communiqué, sera mis en place dans les jours qui viennent pour les familles qui seraient dans l’impossibilité de prendre rendez-vous "via internet.

Le maire entend également accélérer le calendrier des vaccinations dans les établissements municipaux hébergeant des personnes âgées. Car les choses ne vont pas aussi vite qu'elles le devraient selon lui. Et surtout, pas dans le bon ordre.
 

Vaccination tardive dans les Ephad

Yannick Moreau tacle les incohérences du plan de vaccination gouvernemental : "Pour le moment, compte-tenu d’un protocole sanitaire extrêmement lourd (52 pages !), les premières vaccinations de nos résidents les plus fragiles ne sont programmées qu’à partir du mardi 26 janvier, soit 8 jours après le début de la vaccination grand public !

"Je réitère mon appel à l’allègement du protocole sanitaire applicable aux EHPAD et aux Résidences Autonomie pour pouvoir protéger dans les meilleurs délais les personnes âgées vulnérables et volontaires que nous hébergeons et que nous avons le devoir de protéger", poursuit-il.

Et de conclure "L’État n’étant pas en mesure de déployer seul la vaccination grand public contre la covid, la ville des Sables d’Olonne se mobilise une nouvelle fois pour protéger les personnes les plus vulnérables".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19