Voile : départ le 4 juillet de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, course qualificative pour le Vendée Globe 2020

La carte du parcours de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, course qualificative pour le Vendée Globe 2020 / © IMOCA
La carte du parcours de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, course qualificative pour le Vendée Globe 2020 / © IMOCA

La classe Imoca lève le voile ce lundi 18 mai sur la course qualificative pour le prochain Vendée Globe. La course partira le 4 juillet prochain des Sables-d'Olonne, sans passage par le port pour respecter les consignes sanitaires.   

Par Guénolé Seiler

Cette course remplace The Transat et la course New-York / Les Sables, deux courses initialement prévues ce printemps et annulées à cause de la pandémie liée au Covid-19.

L'épreuve compte 3 600 milles (6 600 km) - l'équivalent d'une transat, autour d’un grand triangle Vendée - Islande -Açores.
Selon nos informations, le départ sera donné en milieu d'après-midi le 4 juillet prochain au large de Port Bourgenay.

« Ce sera la seule course hauturière, sportive et technique en solitaire que les skippers pourront disputer avant le départ du Vendée Globe le 8 novembre et, pour cela, il était très important qu’elle ait lieu, » explique Jacques Caraës, directeur de course de la Vendée-Arctique-les Sables d’Olonne et du Vendée Globe. « Sportivement, les marins ont besoin de naviguer en configuration solitaire. Techniquement, ils doivent valider les modifications effectuées cet hiver en chantier. Enfin, elle donnera à 11 skippers la possibilité de se qualifier pour le tour du monde en solitaire. »

Course et Covid-19

Les organisateurs précisent dans un communiqué les conditions de course liées au Covid-19 :

"Pour exister, la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne doit s’adapter à la donne sanitaire. Il n’y aura donc pas de village de départ sur place, ni d’accueil de public. Les marins sont invités à se rendre directement sur la ligne de départ depuis leur port d’attache, sans passer par les pontons. En amont de la course, ils devront se soumettre à un test sérologique suivi d’un confinement strict de cinq jours. Le dispositif d’arrivée pourrait être plus souple si la situation le permet mais, pour l’heure, le principe de précaution impose un scenario strict et une organisation centrée sur le sportif, la sécurité et une communication 100% digitale."


Parmi les candidats au Vendée Globe, 7 skippers doivent effectuer un parcours en solitaire de 2000 milles, validé par la Direction de course (Alex Thomson, Nicolas Troussel, Sébastien Simon, Sébastien Destremau, Didac Costa, Conrad Colman et Louis Burton).
4 autres doivent courir et terminer l’équivalent d’une transat en solitaire (Kojiro Shiraishi, Armel Tripon, Isabelle Joschke et Clément Giraud).
 

Sur le même sujet

Les + Lus