Vendée : des cyclistes rwandais accueillis au pays des Olonnes

Des coureurs cyclistes du Rwanda en stage au pays d'Olonne, septembre 2018 / © Damien Raveleau, France 3 Pays de la Loire
Des coureurs cyclistes du Rwanda en stage au pays d'Olonne, septembre 2018 / © Damien Raveleau, France 3 Pays de la Loire

Repérés dans leur pays, des cyclistes rwandais sont actuellement accueillis par un ancien mécanicien de l'équipe Direct energie. Son but, faire découvrir à ces jeunes le cyclisme en France pendant quelques mois et, pourquoi pas, qu'ils deviennent un jour professionnels...

Par Sandrine Gadet

Au Rwanda, Jean-Claude et Valens parcourent chaque semaine 160 km rien que pour se rendre dans leur centre d'entraînement.
Depuis quelques mois, ils ont troqué les routes montagneuses de leur pays d'origine pour les courbes plus douces de la Vendée.

Arrivés au mois d'avril, en Vendée, ils s'entraînent régulièrement avec des coureurs du club d'Olonne-sur-Mer.
"Ils ont du potentiel, ils s'entraînent dur, je dirais même plus que nous", reconnaît Jérémie Michenaud du club cycliste d'Olonne-sur-Mer, "c'est des mecs qui sont vraiment à fond dedans. Ils ne se posent pas de questions, même s'il y a un problème sur le vélo, ils roulent".

Tous les week-ends, ces cyclistes, qui font aussi partie du team Rwanda participent, à des courses régionales. Mais ils ont aussi dernièrement  participé au tour du Gabon et au tour de l'Avenir.

Steven Laget, un ancien mécanicien de Direct Energie, s'occupe d'eux au quotidien pendant leur séjour en France.
"Leurs méthodes d'entraînement au Rwanda, par rapport à ici, c'est vachement différent", explique-t-il, "au Rwanda c'est plus montagneux. Le système de course est différent donc on essaie de faire des entraînements beaucoup plus courts, beaucoup plus intenses pour qu'ils travaillent aussi le rythme"

Objectif :  gagner un maximum de courses pour se faire connaître et décrocher un contrat dans une équipe professionnelle ... 
"Pour moi, l'objectif est de devenir un bon cycliste professionnel. C'est une chance d'être en France, où il y a beaucoup d'équipes de haut niveau. Ce n'est pas le cas en Afrique", explique Jean-Claude Uwizeye, accueilli par l'association "Rouler pour le Rwanda" et membre de l'équipe nationale du Rwanda.

Steven a quatre tours de France à son compteur. Il s'occupait entre autre du vélo de Thomas Voeckler. En 2016, il change de vie...Et  crée l'association "Rouler pour le Rwanda".
"Pendant mon séjour en 2016 à travailler pur lé fédération au team Rwanda, je me suis rendu compte du potentiel qu'ils avaient. De la façon de s'entraîner, car ils s'entraînent tous les jours, et de leurs capacités physiques, car ils étaient vraiment très très forts".

Après une année de réflexion, Steve a choisi d'aider de jeunes cyclistes en leur faisant intégrer un club, leur permettant ainsi de goûter au niveau amateur français.

Ils sont quatre pour le moment, un cinquième cycliste rwandais devrait rejoindre ses compatriotes dans quelques semaines. Tous devraient normalement participer au tour de Vendée, début octobre. Ils espèrent  briller sur leurs terres d'adoption, pour un jour vivre de leur passion.



 

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus