Vendée Globe : Alex Thomson victime d'une avarie majeure

Thomas Ruyant est toujours en tête de la course devant Charlie Dalin. Alex Thomson, qui n'était hier matin qu'à une quarantaine de kilomètres du premier, a depuis rétrogradé à la troisième place. Le skipper de Hugo Boss a réduit sa vitesse, victime de graves problèmes techniques.

Hugo Boss, le voilier d'Alex Thomson victime de problèmes de structure.
Hugo Boss, le voilier d'Alex Thomson victime de problèmes de structure. © Jean-Marie Liot VG2020
C'est samedi soir, que le skipper de Hugo Boss a signalé à son équipe "un problème possible de structure". Il était alors toujours en deuxième position derrière le leader Thomas Ruyant. 

Sur une mer plutôt facile, Alex Thomson avançait à une vitesse moyenne de 16,3 nœuds lorsqu'il a été contraint de réduire. Il affichait ce dimanche matin une petite allure de 6,6 nœuds, s'éloignant de plus en plus des deux leaders.

"Le skipper va bien, rassure l'organisation de course et l’équipe à terre confirme qu’il est en sécurité sur son bateau... Des informations plus nourries devraient être partagées dans les heures qui viennent."

"On sait qu’Alex est en contact avec son équipe technique, explique Hubert Lemonnier, directeur de course adjoint, et les architectes pour faire un bilan des dégâts « internes » ; un check de tout le bateau de l’avant à l’arrière doit être opéré."

Pour l'instant, Alex Thomson poursuit sa course.  

Les nouvelles les plus récentes sont données par Ross Daniel, le Directeur technique Alex Thomson Racing, elles datent de la mi-journée de ce dimanche :

"Hier soir (samedi 21 novembre), explique Ross Daniel, alors qu'Alex effectuait une inspection de routine à bord d’HUGO BOSS, il a repéré ce qu'il pensait être une avarie structurelle dans la zone avant du bateau. Il m'a immédiatement informé, ainsi que l'équipe à terre, et nous lui avons donné des instructions claires pour lui permettre de procéder à une inspection complète des dégâts."

Une poutre longitudinale à l'avant du bateau a souffert. Heureusement, les dommages semblent être isolés à cette seule zone, explique le directeur technique.

Les causes ne sont pas connues, le monocoque n'a subi aucun incident.

"Avec nos ingénieurs en structure et nos architectes navals, poursuit Ross Daniel, nous avons travaillé toute la nuit pour mettre au point un plan de réparation complet pour Alex. Pendant ce temps, Alex a pris un peu de repos à bord afin de se préparer à commencer les travaux de réparation ce matin."

Le directeur technique de l'équipe semble confiant et précise qu'Alex Thomson dispose de tout ce dont il a besoin pour effectuer les réparations en suivant les procédures que lui communiquent les ingénieurs.   

"Notre objectif est d'effectuer la réparation nécessaire rapidement et efficacement, afin de minimiser les milles perdus et de reprendre la course." conclut Ross Daniel. 

 
Alex Thomson, à gauche) est désormais troisième.
Alex Thomson, à gauche) est désormais troisième. © cartographie VG2020

En tête, Thomas Ruyant (LinkedOut) est suivi de près par Charlie Dalin (Apivia) qui se rapprochait ce dimande midi à 10 milles (20 km). Le groupe suivant est mené par Jean-Le Cam (Yes We Cam !)

voir le reportage

Le message d'Armel Tripon aux élèves de Nantes

De son côté, le Nantais Armel Tripon (L'OCCITANE EN PROVENCE) que des  classes de la Bottière et des Dervallières à Nantes suivent tout particulièrement, a eu la gentillesse de leur envoyer un message via l'entremise de France 3 Pays dela Loire :

voir le message d'Armel Tripon
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile