VIDÉO. Champion du monde de coiffure, Bastien s’est montré le plus créa… tif !

Publié le

La haute coiffure n’a pas de secret pour lui. Bastien Roger a l’âme d’un artiste et la précision d’un horloger. Son talent et ses paires de ciseaux font de lui l’un des meilleurs coiffeurs au monde aujourd’hui, titres à l’appui.

C’est un rêve de gosse qui l’a conduit au sommet. Depuis tout petit, Bastien adore crêper le chignon. Rien à voir avec des envies de dispute, mais bien des envies de coiffure.

À 26 ans, le gamin de Chavagnes-en-Paillers, en Vendée, a franchi les étapes une à une pour finir par obtenir le titre suprême, à Paris, cette année : champion du monde de coiffure 2022 en technique dame dans l’épreuve créative.

Un titre auquel s'ajoutent deux médailles de bronze dans les épreuves freestyle et "by night". "La technique dame, c’est très fin, très aérien, très artistique. Ce sont des envolées qui sont disposées sur toute la tête" explique celui qui a également décroché le titre de champion de France 2021.

Il multiplie les concours et les titres

Enfant, Bastien n’allait jamais chez le coiffeur. "C’est ma maman qui me coupait les cheveux". Le CAP et le brevet professionnel en poche, il se lance "un peu par hasard" dans son premier concours.

Je m’étais inscrit pour apprendre les techniques de chignon. Je me suis rendu compte que c’était un concours et j’ai terminé premier en binôme

Bastien Roger

Bastien y prend goût et poursuit avec les meilleurs apprentis de France, puis les Olympiades régionales où il fait la rencontre de Marie-Claire Cabrillet, coiffeuse ex-entraîneuse de l’équipe de France. "C’est elle qui m’a encouragé à faire les championnats de France coiffure de mariée à Rouen qui m’ont permis d’intégrer l’équipe de France".

Les titres s'enchaînent jusqu’à la consécration cette année, le titre mondial. "L’équipe de France a été une très belle aventure pendant cinq ans. Mes coéquipiers sont devenus mes amis", mais Bastien souhaite arrêter la compétition.

“Il faut savoir redonner ce qu’on nous a appris”

Quant à ouvrir son propre salon, il n’y pense pas dans l’immédiat. "Je suis très bien dans le salon où je travaille, donc je ne compte pas partir. Si j’ai deux ou trois shooting à faire par-ci par-là, pourquoi pas. Je me verrais bien aussi continuer en tant que coach. S’ils ont besoin de moi, je serai là avec plaisir. Il faut savoir redonner ce qu’on nous a appris".

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité