Rythmes scolaires: Marseille ne participera pas à l'accueil le mercredi

© AFP
© AFP

La ville de Marseille ne participera pas à la rentrée à l'accueil des enfants le mercredi prévu dans la réforme des rythmes scolaires, pour une question de coûts, a annoncé lundi le maire Jean-Claude Gaudin.

Par Afp

"Ce n'est pas possible, c'est un coût trop fort", a-t-il déclaré lors de ses voeux à la presse, évoquant un "surcoût annuel pour la ville de près de 15 millions d'euros, pour financer les temps éducatifs et heures de garde ou d'étude, le personnel et les équipements mobilisés le mercredi matin, et la restauration scolaire".
"Les parents vont nous demander la cantine, l'opposition" aussi, a-t-il argumenté, sans souhaiter juger la réforme sur le fond. "Or savez-vous que dans cette ville, 51.000 enfants mangent tous les jours à la cantine ?", pour un coût de plus de 8 euros par enfant, en grande partie pris en charge par la ville. 
"Si vous me collez un jour de cantine de plus, et en même temps vous me demandez de prendre les gosses de moins de 3 ans à l'école maternelle publique, l'addition... comment voulez-vous faire?", a-t-il insisté, ajoutant donner sa priorité aux moins de trois ans.

Le comité interministériel consacré en septembre à Marseille avait préconisé la pré-scolarisation de 30% des moins de trois ans dans les Zep (soit 3.500 à 4.000 bambins), contre 15% actuellement.
Le gouvernement prévoit d'accorder une aide de 90 euros par enfant pour 2013, 45 pour 2014, ajoute M. Gaudin: "Et puis au-delà, vous vous brosserez avec un oursin. Comment voulez-vous qu'on accepte ça?"
"Je prèfère qu'on fasse l'effort pour l'accueil des enfants de moins de trois ans, et pour le reste, malgré la carotte de M. Ayrault, nous ne participerons pas", a-t-il encore dit. Marseille compte plus de 450 écoles maternelles et primaires, pour 73.000 élèves, selon le maire.

Sur le même sujet

Les + Lus