• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Sylvie Andrieux est priée de se mettre en marge du Parti Socialiste

Sylvie Andrieux, indésirable au PS
Sylvie Andrieux, indésirable au PS

Le premier secrétaire du parti socialiste a demandé à Sylvie Andrieux de se mettre en congé du parti le temps de la procédure d'appel. Si elle ne le fait pas, Harlem Desir proposera au Bureau national sa suspension

Par Robert Papin

Sylvie Andrieux (PS), condamnée à trois ans de prison dont un an ferme a fait appel de la décision du tribunal correctionnel de Marseille. En droit français, elle continue donc d'être présumée innocente. Le premier secrétaire lui a cependant demandé de prendre ses distances avec le parti, du moins le temps de la procédure d'appel. Si elle ne le fait pas précise Harlem Desir : " je proposerais au Bureau national  sa suspension, comme le prévoit la charte éthique adoptée au congrès du PS de Toulouse en cas de condamnation en première instance pour des faits aussi graves".
Peu avant que la députée ne fasse appel, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, avait affirmé qu'il s'apprêtait à lui demander de se mettre en retrait du groupe. Bruno Le Roux a déclaré : " Considérant que cette condamnation est grave, je vais lui demander de se mettre en retrait du groupe socialiste et donc de siéger chez les non-inscrits le temps où sera jugée cette nouvelle période d'appel", a-t-il dit au cours de l'émission Questions d'info  de la chaîne parlementaire (LCP)  en collaboration avec Le Monde, l'AFP et France Info.
BrunoLeroux  a rappelé que Sylvie Andrieux n'était pas membre du groupe socialiste à l'assemblée mais qu'elle faisait parti du groupe "apparenté". En juin 2012 lors de sa réélection en tant que députée des Bouches-du-Rhône, elle n'avait pas eu l'investiture socialiste.
Un point également mis en avant par la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, interrogée sur cette condamnation lors du compte-rendu du Conseil des ministres.
Sylvie Andrieux a été condamnée à trois ans de prison, dont deux avec sursis par le tribunal correctionnel de Marseille, pour avoir détourné plus de 700.000 euros de subventions de la région Paca à des fins de clientélisme électoral
Sa condamnation est assortie d'une amende de 100.000 euros et de cinq ans d'inéligibilité.
 

Sur le même sujet

Interview_de_Rene_Esteve

Les + Lus