Pour combattre les virus, Marseille va se dôter d'un établissement spécifique “l'infectiopôle”

La Timone à Marseille
La Timone à Marseille

L'hôpital bunker, un concept unique au monde, devrait permettre de traiter en toute sécurité les malades contagieux. Le principe est d'isoler le plus tôt possible ces malades . En cas d'épidémie jusqu'à 75 patients pourront être hospitalisés "en quarantaine"

Par Marc Civallero

Selon le professeur Didier Raoult, chef du laboratoire de bactério-virologie de l'hôpital de la Timone à Marseille qui s'exprime dans les colonnes de notre confrère La Provence "chaque année en France 10 à 20 000 personnes décèdent d'une infection contractée à l'hôpital. Cela représente une centaine de morts à Marseille. Aujourd'hui l'hôpital tue 3 à 4 fois plus que les accidents de la route. Les infections nosocomiales sont la 6eme cause de mortalité dans le monde."

L'infectiopôle sera un bâtiment hospitalier de 23 000 m2 dont la construction devrait démarrer sur le site de la Timone. Ce concept va permettre de traiter les malades contagieux en mettant en place une filière infectieuse spécifique. Dans ce bunker, chaque malade contagieux sera installé dans une chambre à pression négative. Dans cette structure plusieurs dizaines de patients pourront, en cas d'épidémies, y être traités .

La réalisation du concept sera financée par le ministère de la recherche avec la participation des collectivités locales mais aussi de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, de l'Inserm, du CNRS et de l'institut Mérieux.

Toujours selon le quotidien La Provence, L'infectiopôle devrait employer 700 personnes et devrait ouvrir dans le second semestre 2015 à la Timone.

Sur le même sujet

Open Adidas 2019

Les + Lus