Premières Rencontres Internationales des Cinémas Arabes à Marseille

Détail de l'affiche des Premières Rencontres Internationales des Cinémas Arabes à Marseille
Détail de l'affiche des Premières Rencontres Internationales des Cinémas Arabes à Marseille

Du 28 mai au 2 juin, Marseille accueille les premières Rencontres Internationales des Cinémas Arabes. Une cinquantaine de films est présentée à la Villa Méditerranée, au CRDP, à la Maison de la Région et au cinéma Les Variétés.

Par M.G.

Ces rencontres sont organisées par Aflam, une association qui depuis dix ans diffuse des cinémas des pays du monde arabe, en co-production avec Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture 2013.

Des réalisateurs émergents ou non

Les films - tous en VO- sont choisis pour leur force de proposition. Ils sont réalisés pour la majorité par des jeunes cinéastes peu connus. Cinq sections sont proposées :
-à la une : la  sélection présente les derniers longs métrages des cinéastes connus.
-jeunes talents : une sélection de longs métrages de fiction, documentaires et courts métrages confondus.de jeunes artistes emergents, peu connus.
-un cinéaste, un parcours : la section consacrée à un cinéaste qui a joué un rôle important dans le renouveau du cinéma arabe, a choisi cette année l'égyptien Ibrahim El Batout, star dans son pays.
-un critique, 2 regards : 4 critiques de cinéma proposent chacun, un film du monde arabe et un film venu d’ailleurs, entre lesquels ils considèrent qu’il y a un rapport.
-le cousin de, : section consacrée à un cinéaste issu d’un autre horizon et choisi pour la capacité de son cinéma à résonner, sur le fond ou la forme, avec les cinémas arabes. Cette année, le cousin vient de Sicile, Pasquale Scimeca.

Des tables rondes et des ateliers

Les questions apportées par les films sont ensuite débattues avec leurs auteurs. Cette année, le thème de la circulation des films arabes en Méditerranée et dans le monde à l’heure du web et du multimedia, sera particulièrement abordée. Ci-dessous le reportage de Jean-Louis Boudart et Sylvie Garat.

DMCloud:72047
Rencontres des Cinémas Arabes à Marseille
Rencontres des Cinémas Arabes à Marseille


Une article de Télérama crée la polémique  

En marge du festival, un article de Télérama de Sandro Piscopo-Reguieg, concernant la création et le financement des 1ères Rencontres internationales des cinémas arabes, crée la polémique et suscite les réactions de certaines personnalités interviewées, notamment Eliane Zayan.
Oui ! Eliane Zayan, adjointe au maire en charge du cinéma, contactée par téléphone ce mercredi 29 mai, ne comprend pas pourquoi Marseille Provence 2013 a choisi de créer une festival, uniquement pour des films arabes alors que la Méditerranée est vaste. "Pour 2013, j'aurais aimé fédérer toutes les associations de cinéma de Marseille, (des différents pays ndlr) qui font un travail formidable. Selon Eliane Zayan, si les rencontres internationales des cinémas arabes ont pu voir le jour, "c'est parce que la chef de projet cinéma de MP2013 est l’ancienne présidente d’Aflam".
Non ! Eliane Zayan, n'a rien contre le cinéma arabe. Non ! "Je n'ai jamais dit qu'"il y en a assez des Arabes’"".Eliane Zayan, qui vit avec un maghrébin depuis 15 ans, était bien présente hier soir, pour l'ouverture des rencontres.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus